DIEU VEUT SE FAIRE CONNAITRE A TOI

14/10/2016

DIEU VEUT SE FAIRE CONNAITRE A TOI


INTRODUCTION


Lire EXODE 33 : 12 - 19


« Moïse dit à l'Eternel: Voici, tu me dis: Fais monter ce peuple! Et tu ne me fais pas connaître qui tu enverras avec moi. Cependant, tu as dit: Je te connais par ton nom, et tu as trouvé grâce à mes yeux. (12)


Maintenant, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, fais-moi connaître tes voies; alors je te connaîtrai, et je trouverai encore grâce à tes yeux. Considère que cette nation est ton peuple. (13)


L'Eternel répondit: Je marcherai moi-même avec toi, et je te donnerai du repos.(14)


Moïse lui dit: Si tu ne marches pas toi-même avec nous, ne nous fais point partir d'ici. (15)


Comment sera-t-il donc certain que j'ai trouvé grâce à tes yeux, moi et ton peuple? Ne sera-ce pas quand tu marcheras avec nous, et quand nous serons distingués, moi et ton peuple, de tous les peuples qui sont sur la face de la terre (16)


L'Eternel dit à Moïse: Je ferai ce que tu me demandes, car tu as trouvé grâce à mes yeux, et je te connais par ton nom. (17)


Moïse dit: Fais-moi voir ta gloire! (18)


L'Eternel répondit: Je ferai passer devant toi toute ma bonté, et je proclamerai devant toi le nom de l'Eternel; je fais grâce à qui je fais grâce, et miséricorde à qui je fais miséricorde. » (19)


Aujourd'hui plusieurs croyants adorent ' LE DIEU INCONNU'. Plusieurs ne l'ont jamais cherché jusqu'à ce qu'Il se révèle à eux. Plusieurs ne Le connaissent pas. Cela amène à une attraction qu'ils peuvent trouver merveilleuse du péché, parce qu'ils n'ont jamais contemplé la face merveilleuse, toute glorieuse du Père Eternel, ni entendre sa douce voix. Leur foi est une théorie. Dieu semble absent ou au mieux retiré.


1 /

CHAPITRE I. LE PLUS GRAND BESOIN DE L'HEURE


Le plus grand besoin de l'heure c'est l'émergence dans l'Eglise du Premier-Né, d'hommes et des femmes qui connaissent Dieu.


1.1. LE BESOIN DE CONNAITRE DIEU


I SAMUEL 3 : 1 - 21


« Le jeune Samuel était au service de l'Eternel devant Eli. La parole de l'Eternel était rare en ce temps-là, les visions n'étaient pas fréquentes. (1)

En ce même temps, Eli, qui commençait à avoir les yeux troubles et ne pouvait plus voir, était couché à sa place, (2)

la lampe de Dieu n'était pas encore éteinte, et Samuel était couché dans le temple de l'Eternel, où était l'arche de Dieu. (3)


Alors l'Eternel appela Samuel. Il répondit: Me voici! (4)

Et il courut vers Eli, et dit: Me voici, car tu m'as appelé. Eli répondit: Je n'ai point appelé; retourne te coucher. Et il alla se coucher. (5)


L'Eternel appela de nouveau Samuel. Et Samuel se leva, alla vers Eli, et dit: Me voici, car tu m'as appelé. Eli répondit: Je n'ai point appelé, mon fils, retourne te coucher. (6)


Samuel ne connaissait pas encore l'Eternel, et la parole de l'Eternel ne lui avait pas encore été révélée. (7)


L'Eternel appela de nouveau Samuel, pour la troisième fois. Et Samuel se leva, alla vers Eli, et dit: Me voici, car tu m'as appelé. Eli comprit que c'était l'Eternel qui appelait l'enfant, (8)


et il dit à Samuel: Va, couche-toi; et si l'on t'appelle, tu diras: Parle, Eternel, car ton serviteur écoute. Et Samuel alla se coucher à sa place. (9)


L'Eternel vint et se présenta, et il appela comme les autres fois: Samuel, Samuel! Et Samuel répondit: Parle, car ton serviteur écoute. (10)

Alors l'Eternel dit à Samuel: Voici, je vais faire en Israël une chose qui étourdira les oreilles de quiconque l'entendra. (11)


En ce jour j'accomplirai sur Eli tout ce que j'ai prononcé contre sa maison; je commencerai et j'achèverai. (12)


3 / 

Je lui ai déclaré que je veux punir sa maison à perpétuité, à cause du crime dont il a connaissance, et par lequel ses fils se sont rendus méprisables, sans qu'il les ait réprimés. (13)


C'est pourquoi je jure à la maison d'Eli que jamais le crime de la maison d'Eli ne sera expié, ni par des sacrifices ni par des offrandes. (14)


Samuel resta couché jusqu'au matin, puis il ouvrit les portes de la maison de l'Eternel. Samuel craignait de raconter la vision à Eli. (15)


Mais Eli appela Samuel, et dit: Samuel, mon fils! Il répondit: Me

voici! (16)

Et Eli dit: Quelle est la parole que t'a adressée l'Eternel? Ne me cache rien. Que Dieu te traite dans toute sa rigueur, si tu me caches quelque chose de tout ce qu'il t'a dit! (17)

Samuel lui raconta tout, sans lui rien cacher. Et Eli dit: C'est l'Eternel, qu'il fasse ce qui lui semblera bon! (18)


Samuel grandissait. L'Eternel était avec lui, et il ne laissa tomber à terre aucune de ses paroles. (19)

Tout Israël, depuis Dan jusqu'à Beer-Schéba, reconnut que Samuel était établi prophète de l'Eternel. (20)


L'Eternel continuait à apparaître dans Silo; car l'Eternel se révélait à Samuel, dans Silo, par la parole de l'Eternel. » (21)


En réponse à la prière et aux jeûnes violents, Anne a reçu un enfant, Samuel ; elle le donna au Seigneur et le consacra au service de l'Eternel. Lisons I SAMUEL 1 : 26 - 28


« Anne dit: Mon seigneur, pardon! aussi vrai que ton âme vit, mon seigneur, je suis cette femme qui me tenais ici près de toi pour prier l'Eternel. (26)

C'était pour cet enfant que je priais, et l'Eternel a exaucé la prière que je lui adressais. (27)

Aussi je veux le prêter à l'Eternel: il sera toute sa vie prêté à l'Eternel. Et ils se prosternèrent là devant l'Eternel. » (28)


Ainsi Samuel fut prêté à l'Eternel pour être sa propriété exclusive. Il fut entièrement consacré à l'Eternel et devait servir l'Eternel toute sa vie. Il ne devait jamais aller à son pays, chez ses parents, pour leurs rendre visite.


4 / 


Je voudrais dire que Jésus-Christ est le même hier et aujourd'hui et éternellement, qu'Il n'a jamais changé et quiconque rencontre le Seigneur, ne peut pas rester le même, physiquement, spirituellement, psychologiquement, théologiquement, intellectuellement, etc... etc...

2 / 


Les parents pouvaient venir vers lui, mais il ne pouvait pas aller avec eux ni vers eux. Sa séparation était complète.

  • Samuel demeurait au temple. Il continuait à grandir.

  • Samuel ne demeurait pas seulement au temple mais la Bible dit :

I SAMUEL 2 : 11


« Elkana s'en alla dans sa maison à Rama, et l'enfant fut au service de l'Eternel devant le sacrificateur Eli. » (11)


I SAMUEL 3 : 1


« Le jeune Samuel était au service de l'Eternel devant Eli. La parole de l'Eternel était rare en ce temps-là, les visions n'étaient pas fréquentes. »


Samuel était au service de l'Eternel devant Eli. Samuel rendait ministère sous Eli. Mais la Parole de l'Eternel était rare et il y avait pas de visions fréquentes. Mais les gens venaient prier et offrir des sacrifices : Même ceux de près et de loin. C'était une simple routine, une habitude.


On peut avoir une abondance de

  • réunions de prière

  • lectures bibliques

  • réunions d'enseignements

  • réunions d'adoration

  • réunions d'évangélisation

  • veillées de prière

Mais tout cela accompagné de la rareté de la parole du Seigneur et de la vision du Seigneur.


POURQUOI LA RARETE DE LA PAROLE ET DE LA VISION

Il y avait plusieurs raisons.


Premièrement : Eli qui était le souverain sacrificateur, qui entrait dans le saint des saints et qui était supposé conduire le peuple à une connaissance véritable de Dieu avait cessé de marcher avec Dieu. Il n'entendait plus Dieu ; il ne parlait plus réellement à Dieu.

Deuxièmement : Ses fils qui étaient des sacrificateurs étaient emportés par la cupidité et l'immoralité au lieu d'être emporté par la présence du Seigneur, de la sainteté, d'un service désintéressé.


5/ 

  • La séparation des choses mondaines

  • La séparation au Seigneur.

Cependant, Samuel ne pouvait pas faire ce qu'il ne pouvait pas, c'est-à-dire se révéler le Seigneur à lui-même. Lisons MATTHIEU 11 : 25 - 27


« En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. (25)

Oui, Père, je te loue de ce que tu l'as voulu ainsi. (26)

Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. » (27)


Les choses spirituelles peuvent être classées en deux groupes :


1° Il y a des choses que l'homme peut faire et qu'il doit faire.

2° Il y a aussi des choses que l'homme ne peut pas faire quel que soit son dur labeur ; et à moins que Dieu ne les fasses, elles resteront non faites.


Ce que Dieu peut faire relève principalement du domaine de la révélation. La Bible déclare que la parole de l'Eternel n'avait pas encore été révélée à Samuel. A défaut de cette révélation personnelle de Dieu à Samuel, Samuel ne pouvait jamais le connaître. A défaut de cette révélation personnelle du Seigneur par le Seigneur à un individu, cet individu ne peut pas le connaître personnellement.


  • Es-tu dans la position où se trouvait Samuel ?

  • Es-tu séparé du péché, du monde, des choses du monde ?

  • Es-tu au service du Seigneur sans le connaître ?

  • Peut-être as-tu une compréhension mentale et théorique de la vérité au sujet du Seigneur ? Peut-être les as-tu mémorisées et même es-tu en train de les utilisés, mais il te manque une chose fondamentale : la connaissance du Seigneur.


Ouvre ton cœur, Dieu voudrait se révéler à toi afin que tu comprennes ce que le sens de marcher avec Dieu, sa nature.


1.2. L'INDISPENSABILITE DE LA CONNAISSANCE DU SEIGNEUR


La plupart des gens nés de nouveau ne connaissent pas encore le Seigneur ; ils sont comme Samuel, la Parole de l'Eternel ne leur a pas encore été révélée. Le Seigneur ne s'est pas encore révélé à eux.


7/ 

Cela peut vous surprendre qu'il est tout à fait possible d'être né de nouveau et avoir le salut sans pour autant avoir la connaissance de Dieu ; Parce que dès que vous le connaissez tout doit changer.


Un enfant peut réellement naître dans une famille et être en bonne santé, manger, parler et accomplir les fonctions de la vie sans connaître son père.

Le père peut être très proche et prendre soin de l'enfant : se soucier de lui, pourvoir à ses besoins. L'enfant pourrait continuer dans cette situation même des années sans connaître son père. Pour que cet enfant connaisse son père, il faut qu'un jour vienne où le père lui est révélé, et dès ce jour, il connaîtra son père.


Lisons JEAN 9 : 1 - 38


« Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance. (1)


Ses disciples lui firent cette question: Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle? (2)

Jésus répondit: Ce n'est pas que lui ou ses parents aient péché; mais c'est afin que les oeuvres de Dieu soient manifestées en lui. (3)

Il faut que je fasse, tandis qu'il est jour, les oeuvres de celui qui m'a envoyé; la nuit vient, où personne ne peut travailler. (4)

Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. (5)


Après avoir dit cela, il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive. Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l'aveugle, (6)

et lui dit: Va, et lave-toi au réservoir de Siloé nom qui signifie envoyé). Il y alla, se lava, et s'en retourna voyant clair. (7)


Ses voisins et ceux qui auparavant l'avaient connu comme un mendiant disaient: N'est-ce pas là celui qui se tenait assis et qui mendiait? (8)

Les uns disaient: C'est lui. D'autres disaient: Non, mais il lui ressemble. Et lui-même disait: C'est moi. (9)


Ils lui dirent donc: Comment tes yeux ont-ils été ouverts? (10)

Il répondit: L'homme qu'on appelle Jésus a fait de la boue, a oint mes yeux, et m'a dit: Va au réservoir de Siloé, et lave-toi. J'y suis allé, je me suis lavé, et j'ai recouvré la vue. (11)

Ils lui dirent: Où est cet homme? Il répondit: Je ne sais. (12)


8/ 

Troisièmement : Eli était indulgent envers ses fils pécheurs et ne les avait ni corrigés ni réprimés. Il les laissa continuer dans le péché sans les punir.


Quatrièmement : Eli commençait à perdre sa vue physique et sa vue spirituellement.


Cinquièmement : Samuel, qui était consacré et droit et engagé au service de l'Eternel ne connaissait pas encore le Seigneur qu'il était en train de servir. Je voudrais dire aussi qu'aussi longtemps que celui qui doit remplacer l'ancien ordre ne connaît pas encore le Seigneur ou ne sait pas entendre la voix de Dieu, Dieu ne fera rien.


Etudions une chose :


Parfois nous mettons un grand accent sur la délivrance du péché. C'est bien ! Samuel était délivré du péché, et pourtant il ne connaissait pas encore le Seigneur. Pendant que les enfants d'Eli vivaient dans le péché, Samuel vivait dans la sainteté. Mais il ne connaissait pas le Seigneur bien qu'il fut différent des enfants d'Eli ou des mondains.


Quiconque rencontre le Seigneur, doit totalement changer et Dieu voudrait changer, ce matin les hommes et les femmes.


Voyez-vous, le fait de se séparer du monde et d'être délivré du péché, quoique importants dans la vie d'un enfant de Dieu, ne doivent être pris pour une connaissance du Seigneur. Samuel était en train de servir le Seigneur à partir

  • d'une position démunie de péché

  • d'une position de soumission totale.

Et pourtant il lui manquer une connaissance personnelle du Seigneur.


Dieu voudrait se révéler à vous en particulier. Dieu ne veut pas se révéler à l'assemblée, mais avant tout à vous, parce que vous êtes l' Eglise du Dieu vivant, vous êtes son temple.


QU'EST CE QUI MANQUAIT DANS L'EXPERIENCE

SPIRITUELLE DE SAMUEL ?


Nous savons tout ce que Samuel faisait au temple et nous voyons maintenant ce qui lui manquait. Il manquait à Samuel une révélation évidente du Seigneur. Samuel avait accomplir ce qu'il pouvait accomplir.

  • La séparation du péché

  • La séparation du « moi »

  • La séparation du monde

6/ 

Ils menèrent vers les pharisiens celui qui avait été aveugle. (13)


Or, c'était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue, et lui avait ouvert les yeux. (14)

De nouveau, les pharisiens aussi lui demandèrent comment il avait recouvré la vue. Et il leur dit: Il a appliqué de la boue sur mes yeux, je me suis lavé, et je vois. (15)


Sur quoi quelques-uns des pharisiens dirent: Cet homme ne vient pas de Dieu, car il n'observe pas le sabbat. D'autres dirent: Comment un homme pécheur peut-il faire de tels miracles? Et il y eut division parmi eux. (16)


Ils dirent encore à l'aveugle: Toi, que dis-tu de lui, sur ce qu'il t'a ouvert les yeux? Il répondit: C'est un prophète. (17)


Les Juifs ne crurent point qu'il eût été aveugle et qu'il eût recouvré la vue jusqu'à ce qu'ils eussent fait venir ses parents. (18)

Et ils les interrogèrent, disant: Est-ce là votre fils, que vous dites être né aveugle? Comment donc voit-il maintenant? (19)


Ses parents répondirent: Nous savons que c'est notre fils, et qu'il est né aveugle; (20)

mais comment il voit maintenant, ou qui lui a ouvert les yeux, c'est ce que nous ne savons. Interrogez-le lui-même, il a de l'âge, il parlera de ce qui le concerne. (21)


Ses parents dirent cela parce qu'ils craignaient les Juifs; car les Juifs étaient déjà convenus que, si quelqu'un reconnaissait Jésus pour le Christ, il serait exclu de la synagogue. (22)


C'est pourquoi ses parents dirent: Il a de l'âge, interrogez-le lui-même. (23)


Les pharisiens appelèrent une seconde fois l'homme qui avait été aveugle, et ils lui dirent: Donne gloire à Dieu; nous savons que cet homme est un pécheur. (24)


Il répondit: S'il est un pécheur, je ne sais; je sais une chose, c'est que j'étais aveugle et que maintenant je vois. (25)


Ils lui dirent: Que t'a-t-il fait? Comment t'a-t-il ouvert les yeux? (26)


9 / 

  • Leur cantiques

  • Leur service

  • Leur zèle

  • Leur témoignage

  • Leurs dons et leur manière de donner.

Ni la consécration au Seigneur ni la fidélité dans les petites ou les grandes choses n'amènent pas à la connaissance de Dieu.

Il est donc possible que les gens se rencontrent

  • chaque dimanche pour célébrer

  • chaque lundi pour l'A.U.F.C

  • chaque mercredi pour l'intercession

  • chaque jeudi pour la C.D.F

  • chaque vendredi pour une séance spéciale de chant et la J.P.C

  • chaque samedi pour une journée d'évangélisation

et continuer pendant des semaines, des mois et des années, sans aucune connaissance spéciale du Seigneur ni une quelconque visitation spéciale du Seigneur. Il y a un tel exemple dans la Bible.


ZACHARIE 7 : 1 - 6


« La quatrième année du roi Darius, la parole de l'Eternel fut adressée à Zacharie, le quatrième jour du neuvième mois, qui est le mois de Kisleu. (1)

On avait envoyé de Béthel Scharetser et Réguem-Mélec avec ses gens pour implorer l'Eternel, (2)


Et pour dire aux sacrificateurs de la maison de l'Eternel des armées et aux prophètes: Faut-il que je pleure au cinquième mois et que je fasse abstinence, comme je l'ai fait tant d'années? (3)

La parole de l'Eternel des armées me fut adressée, en ces mots: (4)


Dis à tout le peuple du pays et aux sacrificateurs: Quand vous avez jeûné et pleuré au cinquième et au septième mois, et cela depuis soixante-dix ans, est-ce pour moi que vous avez jeûné? (5)

Et quand vous mangez et buvez, n'est-ce pas vous qui mangez et vous qui buvez? » (6)


Ces gens ont jeûné pendant longtemps et Dieu n'était pas dans leur jeûne.

Un homme peut servir le Seigneur pendant 80 ans, avec beaucoup de sacrifices, sans que le Seigneur se soit révélé à lui. Voyez-vous que la fidélité dans le service ne suffit pas. Il faut la révélation.


11 / 

Samuel avait besoin de la révélation. As-tu besoin de cela ? Si l'homme doit connaître Dieu il faut qu'Il se révèle à Lui. Dieu se révélera à ceux qui se séparent de tout péché et qui se sont séparés de l'amour du monde et des choses du monde et ensuite, se sont consacrés à Lui.

Bien sûr ; mais quand vous en faites une base de la connaissance de Dieu, vous ne pouvez trouver aucune satisfaction réelle à Le servir.


POURQUOI CELA N'EST-IL PAS SUFFISANT ?


C'est parce que la connaissance du Seigneur vient après qu'un homme soit passé au-dessus de toutes ces choses : la fidélité, la consécration, la séparation avec le monde, etc ... etc ...


La consécration au Seigneur peut-être comparée au sacrifice sur l'autel. Pour qu'un sacrifice soit posé sur l'autel, vous devez :

1° décider de vouloir sacrifier au Seigneur

2° décider sur ce que vous voulez sacrifier au Seigneur

3° acquérir ce que vous voulez sacrifier

4° s'assurer que ce que vous avez acquis est agréable au Seigneur

5° lier le sacrifice, le tirer et le placer sur l'autel.


Etudions cela de plus près :


Lorsqu'un sacrifice est sur l'autel, deux chemins lui sont ouverts :

  • Le feu du Seigneur peut descendre sur le sacrifice et le consumer, ou bien le sacrifice peut rester sur l'autel sans être consumé.

  • Le sacrifice consumé a été accepté par le Seigneur. Le sacrifice qui n'est pas consumé a été rejeté par le Seigneur.


Voyez-vous qu'il ne suffit pas de placer le sacrifice sur l'autel. S'il n'a pas été placé sur l'autel il ne peut pas être consumé. S'il est placé sur l'autel et qu'il n'y ait pas de flamme, alors il ne peut non plus être consumé.


Tout le monde peut servir le Seigneur mais il y a pénurie des gens qui servent le Seigneur parce qu'ayant placé leur tout sur l'autel, ils ont attendu et ont invoqué le Seigneur et ne ce sont pas mis à le servir jusqu'à ce que le feu du Seigneur soit descendu sur leur sacrifice et l'ait consumé.


La consécration seule ne suffit pas. Il faut la flamme, c'est-à-dire, la connaissance de Dieu.


12 / 

Il leur répondit: Je vous l'ai déjà dit, et vous n'avez pas écouté; pourquoi voulez-vous l'entendre encore? Voulez-vous aussi devenir ses disciples? (27)


Ils l'injurièrent et dirent: C'est toi qui es son disciple; nous, nous sommes disciples de Moïse. (28)

Nous savons que Dieu a parlé à Moïse; mais celui-ci, nous ne savons d'où il est. (29)


Cet homme leur répondit: Il est étonnant que vous ne sachiez d'où il est; et cependant il m'a ouvert les yeux. (30)


Nous savons que Dieu n'exauce point les pécheurs; mais, si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, c'est celui là qu'il exauce. (31)


Jamais on n'a entendu dire que quelqu'un ait ouvert les yeux d'un aveugle-né. (32)

Si cet homme ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. (33)


Ils lui répondirent: Tu es né tout entier dans le péché, et tu nous enseignes! Et ils le chassèrent. (34)


Jésus apprit qu'ils l'avaient chassé; et, l'ayant rencontré, il lui dit: Crois-tu au Fils de Dieu? (35)


Il répondit: Et qui est-il, Seigneur, afin que je croie en lui? (36)


Tu l'as vu, lui dit Jésus, et celui qui te parle, c'est lui. (37)

Et il dit: Je crois, Seigneur. Et il se prosterna devant lui. » (38)


L'homme aveugle connaissait même le nom de celui qui lui avait ouvert les yeux et était prêt à souffrir la persécution dans la synagogue mais il ne connaissait pas le Seigneur Jésus. Il y a beaucoup de gens qui sont dans la condition analogue que cet aveugle. Ils sont en train de rendre témoignage de la puissance du Seigneur Jésus à sauver, à guérir, ils peuvent même souffrir la persécution pour Lui, mais Il ne s'est pas encore révélé à eux.


QU'EST CE QUI SE PASSE


Ce qu'il manque quelque chose dans :

  • Leur louange

  • Leur adoration

  • Leur cantiques


10 / 

QU'EST CE NOUS VOULONS DIRE


I ROIS 18 : 30 - 39


« Elie dit alors à tout le peuple: Approchez-vous de moi! Tout le peuple s'approcha de lui. Et Elie rétablit l'autel de l'Eternel, qui avait été renversé. (30)


Il prit douze pierres d'après le nombre des tribus des fils de Jacob, auquel l'Eternel avait dit: Israël sera ton nom; (31)

et il bâtit avec ces pierres un autel au nom de l'Eternel. Il fit autour de l'autel un fossé de la capacité de deux mesures de semence. (32)


Il arrangea le bois, coupa le taureau par morceaux, et le plaça sur le bois. Puis il dit: Remplissez d'eau quatre cruches, et versez-les sur l'holocauste et sur le bois. (33)


Il dit: Faites-le une seconde fois. Et ils le firent une seconde fois. Il dit: Faites-le une troisième fois. Et ils le firent une troisième fois. (34)

L'eau coula autour de l'autel, et l'on remplit aussi d'eau le fossé. (35)


Au moment de la présentation de l'offrande, Elie, le prophète, s'avança et dit: Eternel, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël! que l'on sache aujourd'hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur, et que j'ai fait toutes ces choses par ta parole! (36)


Réponds-moi, Eternel, réponds-moi, afin que ce peuple reconnaisse que c'est toi, Eternel, qui es Dieu, et que c'est toi qui ramènes leur cœur! (37)

Et le feu de l'Eternel tomba, et il consuma l'holocauste, le bois, les pierres et la terre, et il absorba l'eau qui était dans le fossé. (38)


Quand tout le peuple vit cela, ils tombèrent sur leur visage et dirent: C'est l'Eternel qui est Dieu! C'est l'Eternel qui est Dieu! (39)


  • Pouvez-vous imaginer ce qui serait arrivé si Elie avait placé le sacrifice sur l'autel et s'en était retourné joyeusement en disant : « J'ai effectivement place le sacrifice sur l'autel ». Cela aurait été un échec tragique et le Seigneur n'aurait pas été glorifié du tout.

  • Pouvez-vous imaginer ce qui serait arrivé s'il avait invoqué le Seigneur avec ardeur et persistance sans qu'il y eut de réponse par le feu d'en haut ?


13 / 

Je rejette tout ce que les manipulations de l'homme peuvent produire, aucune chose quelconque qui ressemble à la connaissance du Seigneur. il faut que je connaisse le Seigneur, il faut que j'aie le Seigneur ou rien ».


Quand Elie élimina toute possibilité de feu naturel, de feu produit par l'homme ou de feu accidentel, il invoqua le Seigneur afin qu'il exauce.


Remarquez ceci :


Il ne plaça pas l'holocauste sur l'autel, ayant éliminé toute possibilité de feu accidentel ou de feu fait par l'homme, pour ensuite s'en aller en disant : « Je le laisse au Seigneur. Il enverra le feu quand Il voudra. J'ai fait ma part. Je vais m'occuper des autres choses maintenant ». Il resta là à côté de l'autel et invoqua l'Eternel. Il pria.


I ROIS 18 : 36 - 37


« Au moment de la présentation de l'offrande, Elie, le prophète, s'avança et dit: Eternel, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël! Que l'on sache aujourd'hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur, et que j'ai fait toutes ces choses par ta parole! (36)

Réponds-moi, Eternel, réponds-moi, afin que ce peuple reconnaisse que c'est toi, Eternel, qui es Dieu, et que c'est toi qui ramènes leur cœur! » (37)


Quand un homme a déposé sont tout sur l'autel, il faut qu'il fasse encore une chose. Il faut prier, invoquer le Seigneur, crier au Seigneur jusqu'à ce que Dieu agisse en retour.


POURQUOI UNE PERSONNE DOIT-ELLE

CHERCHER A CONNAITRE DIEU


Elle doit chercher à connaître Dieu pas parce que la connaissance de Dieu lui donnera de bonnes sensations et confirmera sa foi. Elle doit chercher à connaître Dieu pour la gloire de Dieu et non sa gloire.

Si nos motifs sont impurs, nous sommes des idolâtres car nous continuons à adorer à l'autel du « MOI », et Dieu ne se révélera pas.


Pour Elie, il voulait la flamme pour que « ce peuple reconnaisse que c'est toi, Eternel, qui es Dieu, et que c'est Toi qui ramènes leur cœur ». Il voulait que Dieu soit glorifié.


N.B : Ainsi, si nous cherchons à connaître le Seigneur pour son propre honneur et sa propre gloire, nous serons bénis. Il se révélera à nous.


15 / 

Il fera tomber son feu sur notre sacrifice et ensuite, la louange « c'est l'Eternel qui est Dieu », coulera vers Lui. Il sera exalté et nous serons édifiés.


1.3. LE BESOIN D'UNE DIRECTION QUI CONNAIT DIEU


Au moment où Samuel vivait une vie consacrée et fidèle sans pourtant connaître le Seigneur, la Bible dit : I SAMUEL 3 : 2


« En ce même temps, Eli, qui commençait à avoir les yeux troubles et ne pouvait plus voir, était couché à sa place, » (2)


Eli la personne qui devrait recevoir la révélation afin que les autres puissent recevoir la révélation, ne pouvait plus voir ; ni physiquement ni spirituellement. Et ce problème affectait maintenant tout le monde. Maintenant quelqu'un devait recevoir la révélation afin que les autres puissent recevoir la révélation. Voyez-vous quel que soit le domaine ou un dirigeant est bloqué, le peuple sous sa direction sera bloqué. Pareillement, le peuple sous une direction qui voit, verra à son tour.


Es-tu un dirigeant qui ne peut plus voir ? Si tel est le cas, tu es un dirigeant aveugle conduisant des aveugles.

Es-tu en train de suivre une direction aveugle ? Si tel est le cas, alors toi et cette direction vous allez bientôt tomber dans une fosse.


Bien qu'Eli commençait à avoir les yeux troubles, il n'était pas encore totalement aveugle. Lisons I SAMUEL 3 : 3


« La lampe de Dieu n'était pas encore éteinte, et Samuel était couché dans le temple de l'Eternel, où était l'arche de Dieu. » (3)


C'est-à-dire qu'Eli était là, fonctionnant d'une manière anormale. Bien qu'il y eût le péché des fils d'Elie et l'indulgence de leur père, la lampe qui aurait pu s'éteindre ne l'était pas encore.


POURQUOI LA LAMPE N'ETAIT -ELLE PAS ENCORE ETEINTE


C'était parce que cela appartenait à Dieu, et Dieu la préservait ; cela ne venait pas d'un homme. Alors Dieu attendait que quelqu'un se lève, saisisse une faible lueur de lumière qui était en train de s'éteindre et qu'il assure la continuité dans le futur.


Comprenez qu'il y a encore une faible lumière en vous que Dieu voudrait réanimer pour sa gloire.


16 / 

Cela aurait été tragique et beaucoup de chrétiens, de serviteurs et servantes du Seigneur vivent la tragédie. Elie aurait été réduit au même niveau que les prophètes de BAAL, car il y aurait eu le Seigneur qui ne répondait pas et Baal qui ne pouvait pas répondre.


Il était vraiment, absolument indispensable pour la gloire du Seigneur que le feu tombât ; Il était aussi absolument indispensable pour Elie que le feu tombât, sans cela, il n'aurait pas eu d'autorité sur les prophètes de Baal.


Quand le feu tomba, il consuma l'holocauste et cela le mit à part. C'est le FEU qui vous met à part !!!


LA DIFFERENCE ENTRE SERVITEUR


  • Il y a ceux qui servent le Seigneur parce qu'ils ont placé leur tout sur l'autel ;

  • Il y a ceux qui servent le Seigneur parce qu'ils ont placé leur tout sur l'autel, ils ont continué à Le chercher et à Le connaître afin que leur service puisse découler non seulement de la consécration, mais d'une connaissance de Lui.


Cette connaissance du Seigneur n'est pas quelque chose que quiconque peut manipuler. Ce n'est pas une certaine expérience surnaturelle que quelqu'un peut amorcer. Ce n'est pas quelque chose qui est le fruit d'une imagination ou d'une rêverie ou d'un souhait. C'est quelque chose que Dieu fait et que seul lui peut faire.


C'est ainsi qu'Elie s'était rassuré qu'il n'y ait pas de feu qui proviennent des sources naturelles. Il s'était rassuré que si Dieu n'agissait pas, son échec serait évident. Lisons I ROIS 18 : 35


« L'eau coula autour de l'autel, et l'on remplit aussi d'eau le fossé. » (35)


Il versa douze cruches d'eau sur le sacrifice et sur l'autel de telle manière que « l'eau coula autour de l'autel, et l'on remplit aussi d'eau le fossé ». De cette manière, il élimine la possibilité que tout feu naturel ou accidentel quelconque se manifeste. Il était en train de dire plus ou moins : « Si le Seigneur ne fait pas descendre son feu, je ne veux pas de feu du tout ». C'est un des principes qui m'a fait entrer dans le ministère de puissance.


Si nous voulons connaître le Seigneur , il nous faudra arriver au point où nous sommes prêts à dire : « Je veux une véritable connaissance de Dieu. Je rejette tout ce que mes propres efforts peuvent produire.

14 / 

Comprenez aussi que tout passera mais la Parole de Dieu ne passera pas car la Parole c'est Dieu Lui-même, et Il est le même hier, aujourd'hui et toujours.


Dieu est si merveilleux qu'Il ne laisse jamais son peuple sans un témoin ; Et Dieu est son propre témoin car Il n'éteindra jamais sa lumière mais c'est l'homme lui-même qui l'éteint.


Mais Dieu cherche quelqu'un qui doit témoigner de Lui.

Je prie Dieu qu'Il vous accorde sa grâce ; Parce que sa lumière est toujours là !


Dieu place des témoins sur la terre ; Alléluia ! Ce témoin pourrait ne pas être aussi rigoureux et ferme qu'il devait l'être, et sa lumière pourrait ne pas être aussi brillante qu'elle devait l'être, mais elle est toujours là afin que ceux-là qui veulent être éclairés soient éclairés.


Si tu vois quelqu'un qui a la lumière dans ta cité, dans ta ville, dans ta nation, bien qu'elle puisse être imparfaite, entre en contact avec lui et humilie-toi devant lui. Dieu l'utilisera pour te conduire dans une lumière plus grande et plus brillante qu'Il a en réserve pour toi. Mais si tu négliges la personne ou si tu la méprises, tu pourrais te retrouver en train de continuer dans les ténèbres pour longtemps.


Dieu a utilisé la lumière résiduelle qui était dans Eli pour aider Samuel à connaître Dieu et à devenir un instrument entre les mains de Dieu.


qui ne parle point ; Il n'est pas un Dieu qui n'écoute que le latin et l'arabe ! Notre Dieu parle ! Le seul problème est que la plupart de ses enfants n'écoutent pas.


17 / 

Parce que Samuel était branché et ajusté à Eli, il courut vers lui et dit : « Me voici, car tu m'as appelé !! » Il était sûr qu'Eli l'avait appelé. Il était sûr, mais il se trompait. Vous êtes branchés sur les nouvelles économiques ? Vous n'entendrez pas le Seigneur. Vous êtes branchés sur la radio et la télévision, les journaux, aux gens ? Vous manquerez le Seigneur.


Là où se trouve ton trésor, là se trouvera ton cœur. Là où tu es branché, là seront tes oreilles. Il faut couper cette relation.


Trois fois, Samuel n'a pas discerné la voix de Dieu. Pourquoi ne pouvait-il pas discerner la voix du Seigneur ? Il ne connaissait pas le Seigneur, et la parole du Seigneur ne lui était pas encore révelée.


Le discernement spirituel est possible pour des gens qui connaissent le Seigneur ; des gens qui ont entendu sa Voix et l'ont discernée avant. De telles personnes peuvent discerner la voix du Seigneur dans le futur parce que dans le présent ils ont écouté et que maintenant ils discernent que c'est la même voix.


L'aisance de la perception spirituelle est directement proportionnelle à la quantité et à la qualité de lumière spirituelle qu'une personne a.


Dieu appelle ; Il appelle et Il est en train d'appeler ; mais Il n'ira pas au-delà de l'appel jusqu'à ce qu'il y ait une réponse de l'homme.


1.5. L'HOMME REPOND


I SAMUEL 3 : 10 - 14


« L'Eternel vint et se présenta, et il appela comme les autres fois: Samuel, Samuel! Et Samuel répondit: Parle, car ton serviteur écoute. (10)

Alors l'Eternel dit à Samuel: Voici, je vais faire en Israël une chose qui étourdira les oreilles de quiconque l'entendra. (11)

En ce jour j'accomplirai sur Eli tout ce que j'ai prononcé contre sa maison; je commencerai et j'achèverai. (12)

Je lui ai déclaré que je veux punir sa maison à perpétuité, à cause du crime dont il a connaissance, et par lequel ses fils se sont rendus méprisables, sans qu'il les ait réprimés. (13)


C'est pourquoi je jure à la maison d'Eli que jamais le crime de la maison d'Eli ne sera expié, ni par des sacrifices ni par des offrandes. » (14)


19 / 

Après qu'Eli ait enseigné à Samuel comment répondre, le Seigneur vint et se présenta ! Ce fut un moment de transformation pour Samuel. Ce fut un moment bref. Samuel entendit la voix et en même temps connut la Présence du Seigneur, car l'Eternel descendit, se présenta, et parla.

Samuel n'était plus le même. Il avait à présent un message du Seigneur s'adressant à lui directement. Il connut la Présence du Seigneur non par

  • une imagination auto-séduite,

  • un conditionnement psychologique,

  • d'autres méthodes séductrices de manipulation,

Mais par la descente effective du Seigneur.

  • Il connut ce qui était sur le cœur de Dieu

  • Il connut ce que Dieu allait faire

  • Il connut le futur par la révélation de Dieu.


N.B. : Connaître Dieu c'est devenir aussi participant du fardeau du Seigneur.

Ceux qui veulent chercher le Seigneur doivent Le chercher non pour ce qu'ils en soutireront, mais à cause de ce que le Seigneur bénéficiera de cela.

Il n'y a pas lieu de chercher le Seigneur afin qu'Il soit trouvé pour le plaisir humain. Il faut Le chercher afin qu'une fois qu'on L'a trouvé, Il reçoive l'honneur, la louange et l'adoration qui émanent d'une connaissance de lui. Il faut qu'Il soit cherché par des gens qui veulent Le connaître, connaître ce qu'Il a sur le cœur et coopérer avec lui pour s'assurer que ce qu'Il a sur le cœur est accompli.


Samuel reçut la révélation de ce que Dieu allait faire et il reçut ainsi le fardeau du Seigneur.


N.B : Je voudrais dire ceci : toutes les rencontres avec Dieu sont troublantes.

En voici la raison : Un homme pourrait avoir fait sa chose avant de rencontrer le Seigneur. Après l'avoir rencontré, il doit abandonner sa propre chose et être préoccupé par la chose de Dieu, sinon il sera totalement misérable. Ne cherche pas à connaître le Seigneur, ne désire pas qu'Il se révèle à toi, que sa Parole te soit adressée, à moins que tu ne sois préparé à laisser Dieu avoir toute la gloire, à laisser tes péchés être exposés, confessés et abandonnés et que tu sois prêt à répondre : « me voici Seigneur ».


ESAIE 6 : 1 - 10


« L'année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un trône très élevé, et les pans de sa robe remplissaient le temple. (1)


20 /

Si nous ne l'écoutons pas c'est parce que nous entendons d'autres voix et sommes emportés par plusieurs autres choses ; Et quand Dieu parle, nous n'écoutons pas. La conséquence de ceci, ce que beaucoup de gens ne connaissent pas Dieu.


Je voudrais vous donner un schéma :


Dieu parle - l'homme écoute - l'homme qui écoute entend - l'homme qui entend comprend - l'homme qui comprend connaît Dieu.


Examinons cela de plus près :


Pour qu'un homme entende, il faut qu'il écoute. Pour qu'il écoute, il serait nécessaire qu'il se retire de toute autre chose et se concentre à attendre et à écouter. Beaucoup de gens ne peuvent pas écouter Dieu. Pourquoi ?

1° Ils sont aux mauvais endroits.

2° Ils sont aux endroits où d'autres voix sont élevées et absorbantes ?

3° Ils sont aux endroits où ils sont contraints d'être branchés

  • à la radio

  • à la télévision

  • au football

  • à la mode et habillement

  • à toutes les autres distractions.

A cause de ces distractions, ils ne peuvent pas entendre.


Ils pourraient ne pas entendre à cause de leurs distractions intérieures :


  • l'amour de l'argent

  • l'amour de la célébrité

  • l'amour du monde

  • l'amour des choses du monde, etc ... etc.


Samuel était dans le temple. Il était là où les autres bruits étaient interdits. C'était la nuit, quand il y avait peu de distraction. Il avait un désir ; celui de connaître le Seigneur. Le désir était là depuis qu'il entra pour la première fois au service du Seigneur.


Samuel était à l'écoute. Lorsque Dieu appela, il entendit. Mais lorsque Samuel entendit la voix du Seigneur, il pensa immédiatement que c'était Eli qu'il entendait. Pourquoi ? C'était la seule voix d'autorité qu'il avait l'habitude d'entendre dans le temple. Samuel était branché sur Eli. Sur quoi êtes-vous branchés ? Attention vous risquez de manquer le Seigneur.


18 / se couvraient la face, deux dont ils se couvraient les pieds, et deux dont ils se servaient pour voler. (2)


Ils criaient l'un à l'autre, et disaient: Saint, saint, saint est l'Eternel des armées! toute la terre est pleine de sa gloire! (3)


Les portes furent ébranlées dans leurs fondements par la voix qui retentissait, et la maison se remplit de fumée. (4)


Alors je dis: Malheur à moi! Je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j'habite au milieu d'un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, l'Eternel des armées. (5)


Mais l'un des séraphins vola vers moi, tenant à la main une pierre ardente, qu'il avait prise sur l'autel avec des pincettes. (6)


Il en toucha ma bouche, et dit: Ceci a touché tes lèvres; ton iniquité est enlevée, et ton péché est expié. (7)


J'entendis la voix du Seigneur, disant: Qui enverrai-je, et qui marchera pour nous? Je répondis: Me voici, envoie-moi. (8)


Il dit alors: Va, et dis à ce peuple: Vous entendrez, et vous ne comprendrez point; Vous verrez, et vous ne saisirez point. (9)


Rends insensible le cœur de ce peuple, Endurcis ses oreilles, et bouche-lui les yeux, Pour qu'il ne voie point de ses yeux, n'entende point de ses oreilles, Ne comprenne point de son cœur, Ne se convertisse point et ne soit point guéri. » (10)


Celui qui cherche le Seigneur sera confronté à la sainteté de Dieu, à la gloire de Dieu et à une exposition de son péché. Il en est ainsi parce que dans sa présence, tout ce qui était apparemment saint est vu sous son vrai jour. Nul ne peut venir dans la Présence de Dieu sans implorer sa miséricorde.


Ainsi donc, rencontrer le Seigneur, avoir une révélation du Seigneur, aura toujours une conséquence pour celui à qui le Seigneur se révèle. Ceux dont les cœurs ne sont pas prêts à se laisser exposer et à être commissionnés à une tâche impopulaire ne doivent pas se déranger à Le rechercher. Les révélations ont toujours des conséquences.


21 / 

CHAPITRE II. L'INDISPENSABLE RENCONTRE


INTRODUCTION


Dans la connaissance de Dieu, il faut qu'il y ait un commencement !

Ce commencement est très important car il constitue le premier réel contact entre un homme et Dieu. Avant cette rencontre, un homme pourrait avoir des idées au sujet de Dieu. Il pourrait recevoir des bénédictions de Dieu, et pourrait même servir Dieu d'une manière générale, mais il ne connaît pas Dieu.

Job avait eu une pareille rencontre avec Dieu, mais il confessa après :


Lisons JOB 42 : 5 - 6


« Mon oreille avait entendu parler de toi; Mais maintenant mon oeil t'a vu. (5)

C'est pourquoi je me condamne et je me repens Sur la poussière et sur la cendre. » (6)


« Mon oreille avait entendu parler de toi ». « Mais maintenant mon oeil t'a vu ». Beaucoup de chrétiens disent mon oreille avait entendu mais très peu disent mais maintenant mon oeil t'a vu. Il y a une connaissance de Dieu que possèdent ceux qui ont entendu parler de Lui, et il y a une connaissance de ceux qui ont, « Mais maintenant mon oeil t'a vu ».

Mais la plus indispensable rencontre qui nous amène à une connaissance de Dieu à un niveau le plus profond, c'est « mais maintenant mon oeil t'a vu ».

Car celle-ci est une connaissance qui est la possession de ceux « dont les yeux l'ont vu ».

Lisons EXODE 3 : 1 - 6


« Moïse faisait paître le troupeau de Jéthro, son beau-père, sacrificateur de Madian; et il mena le troupeau derrière le désert, et vint à la montagne de Dieu, à Horeb. (1)


L'ange de l'Eternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d'un buisson. Moïse regarda; et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point. (2)


Moïse dit: Je veux me détourner pour voir quelle est cette grande vision, et pourquoi le buisson ne se consume point. (3)


L'Eternel vit qu'il se détournait pour voir; et Dieu l'appela du milieu du buisson, et dit: Moïse! Moïse! Et il répondit: Me voici! (4)


23 / 

Dieu dit: N'approche pas d'ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte. (5)

Et il ajouta: Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu. » (6)


2.1. LE BESOIN DE LA FIDELITE


Le Seigneur apparaît toujours aux gens qui sont fidèles à ce qu'ils devraient être en train de faire. Il apparaît aux gens qui sont fidèlement occupés aux choses ordinaires de la vie, de façon qu'ils puissent devenir occupés par les choses extraordinaires de Dieu. Dieu se révèle à plusieurs. Par exemple à Paul Il dit : ACTES 26 : 16


« Mais lève-toi, et tiens-toi sur tes pieds; car je te suis apparu pour t'établir ministre et témoin des choses que tu as vues et de celles pour lesquelles je t'apparaîtrai. » (16)


Il se révèle aussi aux gens qui étaient préparés et qui voulaient coopérer avec Lui pour accomplir certaines tâches.


Dieu est à la recherche des gens qui sont fidèles dans les petites choses afin qu'Il se révèle à eux et ainsi Il les appelle à de plus grandes choses pour Lui. Moïse était un homme de ce genre ! Es-tu un de ce genre ?


2.2. L'IMPORTANCE DU MIRACULEUX


EXODE 3 : 2 - 4


« L'ange de l'Eternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d'un buisson. Moïse regarda; et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point. (2)

Moïse dit: Je veux me détourner pour voir quelle est cette grande vision, et pourquoi le buisson ne se consume point. (3)

L'Eternel vit qu'il se détournait pour voir; et Dieu l'appela du milieu du buisson, et dit: Moïse! Moïse! Et il répondit: Me voici! » (4)


Dieu utilise souvent le miraculeux pour introduire les gens aux choses spirituelles.

  • L'ange apparut à Moïse dans une flamme de feu.

  • Le buisson brûlait, mais ne se consumait pas.


24 / 

Samuel marchait dans les voies du Seigneur. Il continua à chercher le Seigneur : C'est-à-dire il continuait à l'écouter, à entendre sa voix et à lui obéir. Ceci conduit à une communion ininterrompue entre le Seigneur et Samuel.


Il en est de même avec nous jusqu'à ce que nous Le servions de façon parfaite, en Le connaissant de façon intime et lui obéissant d'une façon plus précise.

22 / kaletad

  • Moïse fut attiré par cette grande vision, et quand il se détourna pour voir, Dieu l'appela.


Mais il faut être quelqu'un qui fait d'abord une chose ordinaire pour qu'il te mène dans des choses extraordinaires.

Dieu attire l'attention de ceux à qui Il veut se révéler ou à qui Il veut parler d'une façon spéciale. Pour Paul, Il utilisa la lumière venant du ciel et resplendissant autour de lui. Pour Josué, c'était la vue d'un homme qui se tenait devant lui, brandissant une épée dans sa main. Quand Josué s'avança vers lui, le Seigneur lui parla.

Pour Jacob, il rêva, et le Seigneur lui parla dans le rêve.


Lisons GENESE 28 : 10 - 15


« Jacob partit de Beer-Schéba, et s'en alla à Charan. (10)


Il arriva dans un lieu où il passa la nuit; car le soleil était couché. Il y prit une pierre, dont il fit son chevet, et il se coucha dans ce lieu-là. (11)


Il eut un songe. Et voici, une échelle était appuyée sur la terre, et son sommet touchait au ciel. Et voici, les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle. (12)


Et voici, l'Eternel se tenait au-dessus d'elle; et il dit: Je suis l'Eternel, le Dieu d'Abraham, ton père, et le Dieu d'Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je la donnerai à toi et à ta postérité. (13)

Ta postérité sera comme la poussière de la terre; tu t'étendras à l'occident et à l'orient, au septentrion et au midi; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta postérité. (14)

Voici, je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai dans ce pays; car je ne t'abandonnerai point, que je n'aie exécuté ce que je te dis. » (15)


Chaque croyant doit regarder chaque miracle de Dieu comme une invitation à une chose plus grande et plus importante ; le miracle ne doit pas être vu comme une fin en soi.


Nous bénissons Dieu qu'il ait guéri cette femme aveugle d'un œil la semaine dernière au culte de célébration mais que cela soit une interpellation pour nous ; c'est-à-dire, Dieu voudrait faire quelque chose de grand particulièrement pour chacun de nous.


25 / 

EXODE 3 : 4 : « Moïse, Moïse ! »

I SAMUEL 3 : 10 : « Samuel, Samuel ! »

LUC 22 : 31 : « Simon, Simon ! »

GENESE 22 : 11 : « Abraham, Abraham ! »

GENESE 22 : 1 : « Abraham ! »

LUC 19 : 5 : « Zaché ! »

ACTES 9 : 4 : « Saül, Saül ! »


La voix de Dieu est toujours claire. La voix de l'esprit humain peut conduire à la confusion et à la séduction.


2.4. LA REPONSE A DIEU ET LA SAINTETE DE DIEU


  1. Quand le Seigneur appela : « Moïse, Moïse », Il attendit que Moïse réponde.

C'était un moment effrayant et tragique, car quelles que fussent la bonté et la grandeur des intentions que Dieu avait, Il n'aurait rien fait sans la réponse de Moïse. Non seulement Moïse entendit la voix de Dieu, mais il répondit aussi. Il parla en retour : « Me voici ».

Aussi, avec ces paroles venant de Moïse, le contact fut établi !


  1. Quand Moïse répondit à la Voix de Dieu, la première chose dont Dieu lui parla fut sa sainteté.

EXODE 3 : 5


« Dieu dit: N'approche pas d'ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte. » (5)


Moïse n'avait jamais entendu la voix de Dieu avant. Le Seigneur ne lui était jamais apparu. C'était la première rencontre. Il est évident que la première chose qu'il aurait entendu de Dieu serait imprimée de manière forte sur son cœur et sur sa pensée. Il s'en serait souvenu à jamais. Elle avait marqué sa marche avec Dieu et l'aurait influencé.


QU'EST-CE QUE MOISE ENTENDIT ?


« N'approche pas d'ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte ».

  • Qu'est ce qui rendait le lieu une terre sainte,

  • Etait-ce, le type de sol qui s'y trouvait ?

  • Etait-ce le type de roches ?

Non ! Ces choses ne peuvent pas rendre un lieu saint.

Ce qui rend un lieu saint est la Présence du Seigneur. Le Seigneur était là. Il posséda l'endroit, et l'imprégna, et lui donna ainsi son caractère.


27 / 

Il est Saint. Il est le Dieu de la sainteté, et tout ce qu'Il touche prend quelque chose de son caractère ; à savoir sa sainteté.


Moïse savait dès le départ qu'il avait affaire au Dieu Tout-Saint. Il savait qu'il devait donc marcher devant le Seigneur dans la sainteté et sanctifier le Seigneur en toute chose, en tout lieu et en tout temps.

Il savait qu'il devait craindre le Seigneur et manifester cette crainte en faisant tout ce que le Seigneur lui demandait, quelque difficile que cela puisse être, et en faisant tout ce qu'il promettait au Seigneur qu'il ferait.


Cette crainte du Seigneur saisit et posséda tellement Moïse qu'il y marcha parfaitement pendant les quarante années suivantes, obéissant au Seigneur en toute chose et à n'importe quel prix de sa part.

Pendant les quarante années, il échoua une seule fois de sanctifier le Seigneur.

Une seule fois durant les quarante années, il échoua d'obéir au Seigneur en toute chose, et quand il désobéit, il fut disqualifié non seulement de la direction, mais aussi de la marche devant Dieu.

28 / 

2.3. L'INITIATIVE DE DIEU


Moïse, au fait n'avait pas cherché Dieu. Le Seigneur chercha Moïse. Le plus grand prend toujours l'initiative envers le plus petit. Dieu avait un travail pour Moïse et ainsi, Dieu chercha Moïse. Afin de l'introduire à la tâche qu'Il avait en réserve pour Lui.

Suivons :

Si un homme a son projet dans lequel il veut que Dieu l'aide, il peut prendre l'initiative envers Dieu. Il sera alors l'initiateur et Dieu sera le Serviteur. Cependant, si Dieu est l'Initiateur, alors il faudrait qu'on Lui permette de prendre l'initiative d'appeler, de nommer, et de se révéler.


Pourquoi y a-t-il tant d'initiatives envers Dieu ?Pourquoi ne permet-on pas Dieu de prendre l'initiative ?


C'est parce que beaucoup d'enfants de Dieu ne sont pas satisfaits de la volonté de Dieu. Ils trouvent les tâches de Dieu non intéressantes et aussi, passent rapidement à quelque chose de leur propre initiative, et de là ils commencent à demander à Dieu ceci et cela.


N.B : S'ILs étaient satisfaits dans la volonté de Dieu, ils continueraient fidèlement à l'endroit de l'appel de Dieu sur eux, et en tant que fidèles serviteurs, seraient assurés que le Maître sait quand leur donner la prochaine tâche. Nous devons nous poser une question : Suis-je un serviteur de Dieu ou bien ai-je fait de Dieu mon serviteur.

De toutes les façons, un serviteur ne prend pas d'initiative.

Il reçoit des instructions. Es-tu un serviteur du Seigneur ou bien es-tu patron ?

Si tu as initié tel programme et tel autre, tel projet et tel autre, et que tu as besoin de son aide pour accomplir ces projets, alors, tu es le patron et Il est ton serviteur ! La gloire du Seigneur ne se manifeste que là où Il initie.

Voyez-vous maintenant l'importance d'écouter et ensuite de voir !!! C'est Dieu qui fait cela !


Dieu prit l'initiative de chercher Moïse. Il fit tout pour attirer l'attention de Moïse. Cependant Il ne pouvait pas forcer Moïse à répondre. Dieu ne force personne. Il ne brisera pas la volonté de quiconque afin que celui-là devienne son serviteur. Tout ce qu'Il fait, Il appelle et attend une réponse. Moïse, Moïse ! C'était personnel ! C'était clair ! C'était entendu ! Et c'était compris !


Dieu n'appelle jamais les gens de manière qu'ils ne puissent pas entendre. Dieu n'appelle jamais d'une manière qui laisse la personne dans le doute quant à savoir à qui Il est en train de parler et ce qu'Il est en train de dire.

26 / 

CHAPITRE III. LA PRESENTATION PERSONNELLE

DE DIEU A L'HOMME


3.1. DIEU SE PRESENTE PERSONNELLEMENT


Quand Moïse répondit à l'appel de Dieu, la prochaine chose qui se passa entre eux fut que l'Eternel Tout-Puissant se présenta Lui-même.


EXODE 3 : 6


« Et il ajouta: Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu. » (6)


Si Dieu ne s'était pas présenté Lui-même, il n'y aurait eu aucun moyen par lequel Moïse l'aurait connu. Nul ne peut connaître le Seigneur de lui-même. L'initiative vient toujours de Dieu. Dieu se connaît Lui-même et personne de soi-même ne peut connaître Dieu. Quand Dieu se révèle, il peut alors être connu. C'est pourquoi le Seigneur prit l'initiative de dire à Moïse qui Il était. S'Il ne l'avait pas fait, Moïse ne L'aurait jamais connu.


Il aurait été possible que Moïse ait part à l'expérience du buisson qui brûle, sans jamais connaître Dieu. Il aurait été possible pour lui de voir le buisson qui brûle et qui ne se consume pas et s'arrêter là. Il s'en serait retourné et aurait parlé aux gens de la vision étrange qu'il avait eue : un buisson qui brûlait mais ne se consumait pas.


Il aurait même pu faire une religion à partir de cet endroit ou cet incident. Il aurait probablement pu l'établir comme un « lieu saint » et poussé les gens à venir de partout dans le monde pour s'agenouiller, se prosterner, pleurer ou faire toutes sortes de choses à cet endroit.


Les choses auraient pu se développer davantage sans que Moïse parvienne à une connaissance de Dieu. Par exemple, Moïse aurait pu voir le buisson brûlait qui ne se consumait pas et pendant qu'il se détournait pour voir, entendre une voix l'appeler « Moïse, Moïse ! ».

Il aurait pu avancer et répondre : « Me voici ! » et toute l'affaire aurait pu s'arrêter là. Donc Moïse serait passé par une expérience spirituelle et l'aurait interprétée et utilisée comme il aurait voulu, sans pourtant connaître Dieu.


Il aurait aller commencer une religion ou une église appelée « L'église où la religion du Buisson ardent » ou « l'église ou la religion du Buisson Brûlant de Moïse » ou une chose de ce genre, parce que la voix avait appelé « Moïse, Moïse ».

29 / 

Etudions cela de plus près :


L'homme est composé du corps, de l'âme et de l'esprit (humain). Nous avons dans :


1° L'esprit humain : 

La conscience

  • L'intention  

  • La communion, 

  • etc ...


2° L'âme humaine :  La volonté

  • La pensée  L'émotion, etc...


3° Le corps : Les os 

Les muscles  

Le sang


N.B : L'adoration spirituelle qui est fausse. Elle prend origine dans l'esprit humain, et puis atteint l'âme humaine, et ensuite le corps, et ses effets sont donc visibles extérieurement.


Un homme ne devient pas quelqu'un selon le cœur de Dieu simplement parce qu'il a eu une expérience spirituelle ou parce qu'il continue ou même abonde en expériences spirituelles.

Elles pourraient être de simples activités de l'esprit humain. Elles y ont leur origine et s'écoulent au dehors, et le but de cela c'est le « MOI ».


Les expériences spirituelles peuvent être de trois origines :


1° De Dieu, avec le but de voir le Seigneur être adoré. C'est-à-dire, du Saint-Esprit.

2° De l'esprit humain, avec le but de voir le « MOI » être adoré.

3° Du diable, avec le but de voir le diable être adoré.


LA VERITABLE ADORATION


Dans la véritable adoration, l'Esprit de Vérité, c'est-à-dire, le Saint-Esprit, pousse l'esprit humain à adorer le Père en réponse à une révélation de la vérité ou d'un aspect de la vérité. C'est pourquoi le Seigneur Jésus-Christ dit que les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité.

31 / 

Comprenons cela comme suite :


Le Saint-Esprit - l'esprit humain - l'âme humaine - le corps humain ;


Expliquons cela maintenant


Dans la vraie adoration, c'est l'esprit de vérité qui initie l'adoration . Il initie seulement ce qui est vrai. La vraie adoration continue dans l'esprit humain au commandement et au contrôle du Saint-Esprit. De l'esprit, la vraie adoration continue dans l'âme et dans le corps.


C'est cette adoration que le Seigneur demande. C'est l'adoration initiée par le Saint-Esprit. Elle est en vérité. Elle coule premièrement du Saint-Esprit vers l'esprit humain, puis vers l'âme, et finalement jaillit à travers tout le corps.


Les vrais adorateurs sont encouragés à laisser le Saint-Esprit avoir et utiliser tout de leurs esprits, âmes et corps dans l'adoration du Père. Dieu dit : DEUTERONOME 6 : 5


« Tu aimeras l'Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. » (5)


Le Seigneur Jésus dit : MARC 12 : 30


« Et: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. » (30)


Nous pouvons dire aujourd'hui : « Tu adoreras le Père de toute la vérité c'est-à-dire, Jésus, avec tout ton esprit, ton âme et ton corps ».

32 / 


Voyez-vous que cette église aurait attiré même des foules et se répandront d'une ville à une autre, d'une nation à une autre, et d'un continent à un autre sans que les « adorateurs » sachent pourquoi le buisson brûlait et qui appelait. Et il y a beaucoup de religions comme cela dans le monde.


3.2. L'ADORATION


C'est une folie que de rechercher simplement l'expérience spirituelle. C'est dangereux de juste vouloir voir des miracles ou des choses étranges.

Le Seigneur Jésus dit à la femme samaritaine : JEAN 4 : 22


« Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. » (22)


Il lui dit également : JEAN 4 : 23 - 24


« Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. (23)

Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité. » (24)


Il y a plusieurs types d'adorations et plusieurs types d'adorateurs.

La différence entre un faux et un vrai adorateur ne réside pas dans l'intensité de l'adoration.

Un faux adorateur peut être profondément emporté dans son adoration et avoir son esprit humain qui coule vers Dieu. Son adoration sera tout de même fausse.


Il peut y avoir de l'adoration « spirituelle » qui est fausse.


1° Toute adoration qui est simplement du corps est aussi fausse, c'est-à-dire, l'adoration qui a son origine dans l'intelligence, la volonté et les sentiments, et qui déborde ensuite vers le corps et est manifesté dans les os, les muscles, le sang, etc ...


2° Toute adoration qui est simplement de l'âme est aussi fausse. C'est-à-dire, l'adoration qui a son origine dans l'intelligence, la volonté, les sentiments. Tout cela c'est l'adoration de l'âme, et c'est de la fausse adoration.


3° L'adoration peut être spirituelle, de l'âme et corporelle, et être pourtant fausse. Une telle adoration aura son origine dans l'esprit humain qui coulera ensuite vers l'âme humaine, et puis vers le corps humain.


30 / 

CHAPITRE IV. LA REVELATION DE DIEU


Après avoir vu la situation de Moïse, nous constatons que les révélations partielles peuvent conduire toujours à des choses dangereuses.


QUAND EST-CE QUE ON A UNE REVELATION PARTIELLE ?


C'est quand quelqu'un entend une partie de ce que Dieu veut dire, mais ne se presse pas de l'avant pour avoir la totalité du message.


4.1 DIEU SE REVELE


  1. Le Seigneur qui avait prit l'initiative d'appeler Moïse, prit aussi l'initiative de se présenter à Moïse afin que Moïse eût la vérité au sujet de celui qui était en train de lui parler.


EXODE 3 : 6


« Et il ajouta: Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu. » (6)


Moïse avait entendu parler du Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. Aussi le Seigneur était en train de se révéler à Dieu en des termes que lui Moïse pouvait comprendre.

Quand j'ai vu le Seigneur pour la première fois, il y a de cela une dizaine d'années, la seule première chose qu'Il m'avait dite était la suivante :

« Je suis Jésus de Nazareth ». C'est en ce terme-là que j'avais entendu parler de Lui et c'est ce terme-là qu'on m'avait appris dès mon bas âge. Et Il se présenta de cette manière-là. Voyez-vous que le Seigneur ne veut jamais laisser quiconque dans le doute ou dans la confusion. Il fait ce qui est nécessaire pour rendre les choses claires.


Si quelqu'un est confus, ce n'est pas parce que le Seigneur n'a pas rendu les choses claires. C'est à cause d'un problème dans son cœur. Ce que Dieu fit à Moïse, Il le répète avec plusieurs personnes de nos jours. Il le fait parce qu'Il veut être connu pour qui Il est et être adoré en esprit et en vérité. Moïse reçut la révélation. Alléluia ! La Bible dit : EXODE 3 : 6


« Et il ajouta: Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu. » (6)

Nous voyons encore que Dieu fit le premier pas vers Moïse et que Moïse répondit ! Dieu prend l'initiative vers l'homme !!!

33 / 

Quelques exorcistes juifs ambulants essayèrent d'invoquer sur ceux qui avaient des esprits malins le nom du Seigneur Jésus, en disant: Je vous conjure par Jésus que Paul prêche! (13)


Ceux qui faisaient cela étaient sept fils de Scéva, Juif, l'un des principaux sacrificateurs. (14)


L'esprit malin leur répondit: Je connais Jésus, et je sais qui est Paul; mais vous, qui êtes-vous? (15)


Et l'homme dans lequel était l'esprit malin s'élança sur eux, se rendit maître de tous deux, et les maltraita de telle sorte qu'ils s'enfuirent de cette maison nus et blessés. (16)


Cela fut connu de tous les Juifs et de tous les Grecs qui demeuraient à Ephèse, et la crainte s'empara d'eux tous, et le nom du Seigneur Jésus était glorifié. » (17)


Il y en a plusieurs aujourd'hui qui agissent comme le firent les sept fils de Scéva. Je voudrais poser une question :

  • Es-tu en train d'entreprendre un ministère qui est basé sur ce que tu as entendu et vu de quelqu'un ?

  • As-tu à la fois la « lumière » et la « vie » de ce que tu es en train d'enseigner ?

Si ton « ministère » ou ton « enseignement » ne découle pas de ce que Dieu a fait en toi, alors tu ferais mieux d'arrêter tout de suite.


N.B : Le ministère doit émaner d'une relation avec le Seigneur et la doctrine enseignée doit découler de la révélation et de l'expérience.


Il est vrai que l'on avait parlé à Moïse du Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob mais il voulait davantage de révélation personnelle de la part de Dieu afin de croître dans sa connaissance.

Il voulait aussi avoir plus de connaissance afin de servir comme un témoin convainquant. Il demande à Dieu son nom et Dieu lui parla. Il dit : EXODE 3 : 14


« Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle "je suis" m'a envoyé vers vous. » (14)


Dieu donna une double révélation à ce niveau. Il donna une révélation sur Lui-même qui était exclusivement pour Moïse.


35 / 

Il lui dit : « Je suis celui qui suis ». Ceci était pour Moïse. Ensuite, pour le peuple d'Israël, Moïse reçut ce qu'il devait dire : « Je suis m'a envoyé »


Remarquons distinctement ces deux choses :


1° Moïse eut une connaissance de Dieu qui était personnelle. C'était exclusive. C'était une connaissance de Dieu ; une connaissance d'un nom de Dieu qu'il n'avait pas besoin de dire aux autres.


2° Ensuite, il eut aussi une révélation de Dieu, un nom de Dieu qu'il devait communiquer aux autres.


Cela nous amène à dire ceci :


  • Il y a des gens qui exposent tout ce qu'ils reçoivent du Seigneur aux autres. Ils ne gardent rien pour eux-mêmes. Tout est rendu public. De telles personnes deviennent progressivement moins profondes.


  • Il y en a d'autres qui gardent tout ce qu'ils reçoivent du Seigneur pour eux-mêmes. Ils veulent monopoliser les choses du Seigneur ainsi que le Saint-Esprit Lui-même. Un tel égoïsme signifie qu'un jour ils ne pourront plus recevoir davantage du Seigneur. Ils seront tellement pleins de « vieilles révélations » qu'ils n'auront plus de place pour des choses plus fraîches du Seigneur.

  • D'autres encore, viennent au Seigneur et reçoivent du Seigneur ce qui est pour eux-mêmes. Ce qui est ainsi reçu est jalousement gardé et la tentation d'attirer sur eux l'attention en parlant est vaincue. Ils grandissent réellement.


Ces mêmes personnes reçoivent aussi du Seigneur ce que le Seigneur veut qu'ils partagent avec les autres.

Ils partagent ce qu'ils doivent partager et de cette manière, le Corps de Christ est enrichi. Ils donnent l'occasion au Seigneur de leur donner davantage :


  • des choses à garder pour eux mêmes

  • des choses à donner aux autres.

36 / 

Regardons cela de plus près :


1° Dieu dit : « Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob »

2° Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu.


Comme je le disais, quand j'ai vu le Seigneur et qu'Il s'était révélé à moi, je suis tombé, effacé, tremblant et aucune voix ne sortait de ma bouche. J'ai eu la crainte. La révélation de Dieu vous donnera la crainte de Dieu.


  1. Nous avons vu que le Seigneur se révèle à Moïse en se présentant Lui-même en des termes que Moïse comprit facilement. Cette seule révélation n'avait pas établi toute chose.


Quand le Seigneur donna à Moïse un travail à faire pour Lui et que Moïse fut envoyé au peuple Hébreux en Egypte, Moïse avait encore besoin de plus de révélation. Il demanda au Seigneur.


EXODE 3 : 13


« Moïse dit à Dieu: J'irai donc vers les enfants d'Israël, et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m'envoie vers vous. Mais, s'ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je? » (13)


Il est très clair que toute la connaissance que Moïse avait de Dieu lui fut donnée par Dieu Lui-même. Tout fut par révélation. Il ne s'était pas tourné vers quelqu'un en disant : « S'il te plaît, dis-moi tout ce que tu sais au sujet de Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob ». S'il avait fait cela, il aurait rassemblé des « faits » au sujet de Dieu ou aurait obtenu une « connaissance intellectuelle ». Mais ceci n'aurait pas été de la connaissance spirituelle.

La connaissance spirituelle c'est la connaissance qui vient par révélation.


Les sept fils de Scéva avaient quelque « connaissance des faits » ou quelques idées au sujet de Dieu qu'ils avaient rassemblés à travers une observation minutieuse du ministère de délivrance de l'apôtre Paul. Ils comprirent et apprirent par cœur les paroles que Paul utilisait et pensèrent qu'eux aussi pouvaient entreprendre la délivrance. Cela leur coûta presque la vie.

La Bible dit : ACTES 19 : 11 - 17


« Et Dieu faisait des miracles extraordinaires par les mains de Paul, (11)

au point qu'on appliquait sur les malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touché son corps, et les maladies les quittaient, et les esprits malins sortaient. (12)

34 / 

CHAPITRE V. LA CONNAISSANCE SPIRITUELLE


INTRODUCTION


La rencontre initiale avec Dieu est importante. Cependant, la connaissance spirituelle est déterminée par la fréquence, l'intensité, et la durée des rencontres entre un homme et son Dieu.


EXODE 33 : 13


« Maintenant, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, fais-moi connaître tes voies; alors je te connaîtrai, et je trouverai encore grâce à tes yeux. Considère que cette nation est ton peuple. » (13)


Moïse n'était pas satisfait des expériences du passé. Elles ne les poussèrent qu'à désirer de plus en plus du Seigneur. C'est ainsi que Moïse pria : EXODE 33 : 18 - 19


« Moïse dit: Fais-moi voir ta gloire! (18)

L'Eternel répondit: Je ferai passer devant toi toute ma bonté, et je proclamerai devant toi le nom de l'Eternel; je fais grâce à qui je fais grâce, et miséricorde à qui je fais miséricorde. » (19)


Dieu promit de faire passer toute sa bonté devant Moïse et de proclamer son nom devant lui. Dieu ne fit pas seulement la promesse car Dieu passa devant Moïse et proclama EXODE 34 : 6 - 7

« Et l'Eternel passa devant lui, et s'écria: L'Eternel, l'Eternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité, (6)

qui conserve son amour jusqu'à mille générations, qui pardonne l'iniquité, la rébellion et le péché, mais qui ne tient point le coupable pour innocent, et qui punit l'iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants jusqu'à la troisième et à la quatrième génération! » (7)


Moïse avait de fréquentes rencontres avec Dieu. Il avait aussi d'intenses rencontres avec Dieu. Pour certains de ses rencontres avec Dieu, Il resta quarante jours dans la Présence du Seigneur.


Alors qu'on ne s'étonne pas que ces hommes aient fait des choses extraordinaires que j'appelle des choses surnaturelles ! Cela dépendait des rencontres fréquentes et des rencontres intenses.

37 / 

3° LA DUREE DES RENCONTRES


Ceux qui ont commencé de jouir réellement du Seigneur vont même trouver que de courtes rencontres intenses ne peuvent pas les satisfaire. Avoir dix minutes de rencontres profondes avec Dieu c'est une chose. Mais passer quarante jours de vie dans la Présence immédiate de Dieu c'en est un autre !


Lisons GENESE 5 : 21 - 24


« Hénoc, âgé de soixante-cinq ans, engendra Metuschélah. (21)


Hénoc, après la naissance de Metuschélah, marcha avec Dieu trois cents ans; et il engendra des fils et des filles. (22)


Tous les jours d'Hénoc furent de trois cent soixante-cinq ans. (23)


Hénoc marcha avec Dieu; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit. » (24)


Hénoc marcha avec Dieu. Ensuite sa marche avec Dieu devint une rencontre incessante, et cela dura trois cents ans ! C'était continuel et incessant. Hénoc était satisfait et le Seigneur était satisfait. Dieu jouissait tellement de cela qu'Il ne pouvait plus supporter de voir Hénoc sur terre et Lui au ciel. Pour rendre leur union complète, Dieu prit Hénoc au ciel. Dieu voulait tellement Hénoc qu'Il ne pouvait plus supporter le fossé qu'aurait creusé la mort dans cette relation : Ainsi donc, Dieu prit Hénoc vivant au ciel. Elie de même, Moïse de même et nous connaissons ce qu'ils avaient comme connaissance spirituelle !


5.2. COMMENT PARVENIR A LA CONNAISSANCE DE DIEU ?


Une telle connaissance est réservée à ceux qui ont faim et soif et qui languissent après Lui. PROVERBES 8 : 17


« J'aime ceux qui m'aiment, Et ceux qui me cherchent me trouvent. » (17)


Le Psalmiste dit : PSAUMES 42 : 2 - 3


« Comme une biche soupire après des courants d'eau, Ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu! (2)

Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant: Quand irai-je et paraîtrai-je devant la face de Dieu? » (3)

Une telle connaissance est la possession de celui qui peut s'écrier :


39 / 

PSAUMES 63 : 2 - 3


« O Dieu! tu es mon Dieu, je te cherche; Mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi, Dans une terre aride, desséchée, sans eau. (2)


Ainsi je te contemple dans le sanctuaire, Pour voir ta puissance et ta gloire. » (3)


Si tu veux connaître Dieu, tu dois ôter de ta vie tout ce qui l'offense dans le moindre détail.


Tu dois te séparer de tout ce qu'Il ne veut pas et pour toujours. Tu dois te séparer pour Lui totalement, pour faire tout ce qu'Il t'a dit de faire et pour faire tout ce que tu Lui as promis que tu feras.


Tu seras alors en train de marcher devant Lui d'une manière irréprochable. Ensuite, demande-Lui de se révéler à toi, et donne-Lui des opportunités dans sa présence pour qu'Il se révèle à toi.

Kinshasa, le 21 juillet 1995

40 / 

Paul aussi avait de fréquentes et intenses rencontres. L'une de ces rencontres a eu lieu en Arabie et dura trois ans. Le surnaturel l'a accompagné durant son ministère car son ministère était imprégné du caractère de Dieu qui est Surnaturel.


L'apôtre Paul était riche en révélations et en visions.


II CORINTHIENS 12 : 1, 7


« Il faut se glorifier... Cela n'est pas bon. J'en viendrai néanmoins à des visions et à des révélations du Seigneur. (1)

Et pour que je ne sois pas enflé d'orgueil, à cause de l'excellence de ces révélations, il m'a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m'empêcher de m'enorgueillir. » (7)


Il est alors évident que la connaissance spirituelle peut se mesurer par :


  • la fréquence des rencontres entre le Seigneur et un homme

  • l'intensité des rencontres

  • leur durée.


5.1. LA RELATION ENTRE :


  • LA CONNAISSANCE SPIRITUELLE ET LA FREQUENCE DES RENCONTRES

  • LA CONNAISSANCE SPIRITUELLE ET L'INTENSITE DES RENCONTRES


1° QU'EST-CE QUE LA FREQUENCE DES RENCONTRES


Plus les rencontres sont fréquentes entre un homme et son Dieu, plus la personne connaîtra le Seigneur. Si quelqu'un rencontre le Seigneur dix minutes chaque semaine et l'autre dix minutes chaque mois, dix ans après, la différence dans la connaissance du Seigneur entre les deux personnes sera énorme.


2° QU'EST-CE QUE L'INTENSITE DES RENCONTRES


La connaissance spirituelle peut se mesurer par l'intensité des rencontres.

Certaines personnes ont des rencontres superficielles avec Dieu qui pourraient durer dix minutes. D'autres, en une durée de dix minutes, peuvent avoir une rencontre avec le Seigneur qui est si profonde qu'elle change le cours d'une vie.


38 /