en-                        L' O N C T I O N

15/10/2016

L' O N C T I O N


L'onction c'est l'habileté, la capacité, la puissance, le pouvoir, l'influence que Dieu met en quelqu'un pour un but ou une plan précis. L'onction de Dieu sur un individu n'est pas l'extériorisation de ses habilités naturelles ; c'est l'habilité surnaturelle de Dieu sur un canal ou une personne disposée pour l'accomplissement d'un particulier devoir ou mission divine. L'onction est une touche spéciale de Dieu, rendant capable de fonctionner dans sa volonté. Ce n'est pas du professionnalisme ou quelque chose que vous manigancez. C'est un spécial transfert divin sur un canal soumis et disposé. C'est la divinité dans l'humanité : Dieu habillé en homme ou homme habillé de Dieu.


L'onction est une capacité spéciale emmagasinée en nous pour briser tout joug ou lien dans nos vies. Toute onction est pour la délivrance. Il n'y a pas de délivrance sans onction.


Signification du terme onction selon l'hébreux : Luc 4 : 18 : oint pour... ici, on voit que l'onction est donnée dans l'intention de ... ce mot en hébreux signifie :


  1. imbiber d'huile avec la perception de développer le potentiel qui est dans le récipient.

  2. Consacrer pour un objectif sacré ; et

  3. Remplir d'huile pour produire l'éclairage.


Signification grecques dans le Nouveau Testament


  1. Huiler afin de produire la souplesse (facilité de mouvement fragrance) ;

  2. huiler ou lubrifier l'efficacité ;

  3. remplir d'huile pour créer et recevoir une nouvelle identité

  4. consacrer à un service (office).


Selon le Dictionnaire, le verbe oindre signifie :


  1. Remplir ou imbiber d'huile ou d'une substance huileuse ;

  2. appliquer l'huile comme un rite sacré : spécialement pour la consécration ou comme rite d'onction.


Le mot grec « CHRIO » est utilisé quelquefois dans la Bible pour expliquer l'onction sur Jésus. Luc 4 : 18 ; Actes 10 : 38, la puissance de Dieu imbibée de l'intérieur et de l'extérieur :


  • Imbiber de l'intérieur avec l'onction c'est pour le travail à l'intérieur, pour développer des choses spirituelles. Apocalypse 3 : 18c.

  • Imbiber de l'extérieur pour créer ou développer les choses physiques :


    1. Jean 9 : 6, il fit de la boue et oignant...

    2. Jean 9 : 11 ; Jean 14 : 12 ; 1Cor. 1 : 21,22.


Types d'onctions


Nous avons trois principales sortes d'onctions pour l'accomplissement des objectifs spécifiques dans le plan global et dans la vision de Dieu :


  1. Onction ministérielle (sur les vases choisis de Dieu) ;

  2. Onction Individuelle ou onction des croyants (dans le croyant individuellement) ;

  3. Onction d'ensemble, collective (sur un groupe des groupes).


  1. Onction Ministérielle


Dans l'ancien testament, cette onction était donnée aux prophètes, prêtres (sacrificateurs) et aux rois. Cette onction exige une vie de pureté et de sanctification. Elie donnait aux individus sélectionnés une habileté surnaturelle pou être un représentant de Dieu, son porte-parole.


  1. l'onction prophétique :


Elle donne la capacité de parler et de révéler les intentions de Dieu à son peuple. C'est Dieu qui suscitait ceux qui étaient appelés (Deutéronome 18 : 4, Amos 3 : 7) ; c'est une onction de direction de conseil, qui révèle la pensée de la volonté de Dieu. (1Sam. 9 : 6 ; 1Rois 17 : 17 : 14 ; 2Rois 6 : 10-12 ; Matt. 24 : 11 ; 1Jean 4 : 1)


  1. l'Onction Sacerdotale ( Prêtres), (Exode 40 : 15) : c'est l'onction que reçurent Aaron, ses fils et les lévites, vêtus d'une tenue spéciale et consacré elle aussi, opérant comme Médiateur « Koken » sur l'autel et exerçant la typologie, c'est-à-dire marier le Microcosme au Macrocosme.

  2. L'Onction Royale (1Rois 10 : 1, 1Samuel 10 : 6, 7, 9,10 ; 1Samuel 16 : 12c, 13 : cette onction était donnée pour transférer la puissance de l'autorité de l'office du roi. Apocalypse 1 : 6 ; Matt. 25 : 25 ; Actes 1 : 8. la fidélité était exigée de ceux qui recevaient l'onction. Sinon, on était jeté dehors.

  3. La triple Onction : il y a des gens qui ont opéré dans ces trois sortes d'onctions : sacerdotale, prophétique et royale :


Exemple : Melchisédech. Psaume 110 : 4 ; il était prêtre ou sacrificateur, dans Genèse 14 : 18-20 ; om représentait l'image prophétique du Seigneur Jésus Christ Moise aussi avait bénéficié de cette triple onction.


Il est intéressant de noter que certaines personnes ont opéré dans ces trois sortes d'onctions mais n'ont porte aucun titre. Ils n'ont été ni prophètes, ni prêtres, ni rois non plus. Les juges ont opéré dans ces trois sortes d'onction :


    1. Etant prêtres, ils ont ramené le peuple à Dieu pour un renouvellement spirituel dans leur relation avec Dieu.

    2. Etant rois, ils levaient et conduisaient les armées pour délivrer Israël de leurs oppresseurs. Ils ont dirigé par l'ordre et les décrets divins.

    3. Etant prophètes, ils ont entendu Dieu en temps de besoin. Ils ont parlé et exécuter les plans et les objectifs de Dieu.


LES ONCTIONS MAJEURES ET MINEURES


L'onction Majeure était donnée aux prophètes, aux prêtres et aux rois. Elle leur donnait le pouvoir de guidance et de leadership dans les services sacrés, dans les offices sacrés. Ces gens étaient oints avec une huile sainte, représentation de la présence du Saint-Esprit en l'homme pour accomplir le plan de Dieu. Dans le Nouveau Testament c'est l'onction sur les cinq Ministères (Apôtres, prophète, Evangéliste, Pasteur et Docteur).


L'onction Mineure donnait à ceux qui la recevaient la capacité d'utiliser leurs talents d'une manière spéciale, d'une manière unique pour accomplir le plan spécifique de Dieu. BETSALEEL en avait reçu. (Exode 31 : 2 ; 35 : 30 ; 36 : 1, 2). Travailler auprès des hommes de Dieu ayant reçu une vision à réaliser : « Ministère d'aide ».


N.B :


Il y avait initialement un appel clair et distinct de la séparation pour se disposer au plan de Dieu dans les années à venir.

Il y avait des conditions à remplir pour ces onctions. Par exemple, SAMSOM était un Nazaréen. Il lui était strictement interdit de couper ses cheveux ni de boire des boissons fortes. (Juges 13 : 5)


Après l'appel, vient la séparation, la mise à part. Elie emmène l'onction actuelle pour son fonctionnement (Matt. 20 : 16b)


Dans l'Ancien Testament, le Saint-Esprit ne vivait pas en ou dans les hommes Mais il venait sur eux pour le service. Ils étaient oints pour le service ; mais dans le Nouveau Testament, le Saint-Esprit vit en nous (croyants). Ephésiens 4 : 11-13.


  1. L'Onction Individuelle


Cette onction ne s'est pas manifestée dans l'Ancien Testament. Elie est dans un individu. C'est l'onction du croyant. C'est la plus important des onctions. Elle établit notre relation et définit notre fidélité devant Dieu cette onction produit le discernement en nus et nous enseigne toutes choses par l'inspiration du Saint-Esprit. (1Jean 2 : 27). Dieu guide et conduit son peuple par l'onction qui est en eux. Cette onction devient le témoignage intérieur qui a la capacité de percevoir ce qui est vrai ou faux. Elle se développe par la méditation de la parole de Dieu et la prière. Celui-ci nous aide à juger, discerner et interpréter les prophéties et autres choses.


  1. L'Onction Collective


C'est l'onction qui caractérise une assemblée des croyants. Elle est libérée quand tout le peuple de Dieu dans une église, communauté ou une assemblée est en unité, en accord. (Actes 2 : 1-4). Là où il n'y a pas d'unité, cette onction ne peut pas venir. (Actes 4 : 24, 29-31, 3, Marc 16 : 20, Hébreux 10 : 25. Prière, louange ou adoration d'ensemble activent et libèrent cette onction. (Actes 16 : 25-26, Psaume 133.)


SYMBOLES DE L'ONCTION


Dans l'Ancien Testament, plusieurs mots bibliques comme huile, Encens, Lumière, Manteau, Robe du Souverain sacrificateur étaient des types qui avaient une grande signification. Chacun d'eux était une ombre de la réalité du Nouveau testament.


  1. Huile d'onction :


Sainte utilisée pour conserver ou mettre à part pour des saints objectifs que le Seigneur a désignés. (Exode 30 : 22-25 ; 31-33). L'huile était sainte parce qu'elle typifie le Saint-Esprit. Après l'onction d'huile, le Saint-Esprit venait sur l'homme de Dieu pour l'oindre afin d'accomplir son service à partir de ce jour et exécuter le plan de Dieu sur terre. En plus, un Ange ou une Famille Angélique accompagnait toujours cette cérémonie.


N.B :

Les Cinq Ingrédients utilisés pour préparer l'huile d'onction sont : la myrrhe, le cinnamome, le roseau aromatique, la casse et l'huile d'olive. (Exode 30 : 22-25). Ces cinq éléments nous parlent de la grâce de Dieu qui est évident dans l'onction de Dieu. Chacun de ces cinq éléments a une signification spirituelle pour notre application.


    1. La MYRRHE :


Elle a une bonne odeur, elle est amère mais elle a un bon arome. Elle présente comme une pâte, comme le « gum ». Elle a la capacité de préserver, purifier, prévenir la décomposition. Elle peut aussi guérir. Elle fut donnée à Jésus à sa naissance. (Matt. 2 : 11, 12). Et elle fut utilisée à sa crucifixion. Elle symbolise une vie du vrai discipline au Seigneur, dont le caractère reflète la pureté et est capable de préserver la foi. La présence de la myrrhe dans nos vies aide à préserver la parole de Dieu qui est en nous de toute décomposition. Quand la parole en nous se décompose, nous manquons l'habilité d'éviter le péché. (Psaume 119 : 11)


Quand la myrrhe ne participe pas à la préparation de l'huile d'olive, tout le mélange se décompose. De même, nous en avons besoin dans nos vies pour libérer l'onction de Dieu, pour préserver et guérir nos circonstances.


    1. Le CINNAMOME :


C'est de la sève prise dans un tronc d'arbre. Elle a une bonne odeur ave c une saveur spéciale. Sa fleur n'a pas une bonne odeur, mais son intérieur est doux. Le cinnamome est utilisé pour donner de la saveur à la nourriture et au vin. Elle signifie se tenir droit (juste), pour marquer la différence. Quand la saveur est introduite, une bonne odeur en émane. Le cinnamome représente l'intégrité et la marche dans la vérité. Quand elle n'est pas parmi les ingrédients, la composition de l'huile d'olive est incomplète. De même, quand une vie manque d'intégrité et de vérité, elle n'attire ni n'affecte personne. Elle finit même par repousser ceux qui s'accrochaient déjà.


    1. Le ROSEAU AROMATIQUE :


Il grandit dans un environnement hostile, dans la boue. Il signifie littéralement branche. Elle nous montre une relation avec Jésus comme la vigne et ses branches (Jean 15 : 5). Son but est de rendre bon et de donner envie (soif). C'est un élément cher, très sucré comme le miel. Il est utilisé pour donner du goût au mélange. C'est-à-dire que le goût sucré de l'oint peut être testé, goûté. « Oh ! Goûtez et voyez » (Psaumes 34 : 8). Ceci parle du développement d'une relation intime avec Jésus-Christ, pour que vous deveniez « une branche » ou canal des bénédictions pour les autres, jusqu'au point où ils peuvent tester et voir la beauté de Jésus-Christ en vous. Et dans vos actions, l'onction attire et convainc.


    1. La CASSE :


Elle extraite des écorces du tronc d'un arbre et moulu en poussière. La casse grandit dans des hautes altitudes et produit des fleurs (purles). Elle typifie se prosterner ou se tenir en révérence comme dans l'adoration. Elle est utilise pour fragmenter. Elle donne la capacité de nous humilier et d'adorer le Seigneur. La casse était un ingrédient essentiel de qualité dans la parcelle pour libérer la senteur et la puissance de Dieu dans nos vies. L'onction vient puissamment quand nous adorons Dieu en esprit et en vérité.


En conclusion, chacun de ces ingrédients avaient une contribution spéciale dans la préparation finale du mélange :


  1. Myrrhe : préserver de la décomposition ;

  2. Cinnamome : donner de la saveur ;

  3. Roseau aromatique : sucrer et donner du goût

  4. Casse : produire la senteur, l'honneur et l'élévation.


N.B :

Chacun d ces éléments étaient chers et de meilleure qualité. Quelques-uns d'entre eux étaient rares et difficiles à trouver. En effet, le roseau aromatique grandit dans un environnement hostile, la boue profonde. L'arbre dont on tire la casse vit dans des altitudes très élevées, dans des lieux pas faciles d'accès ; de même, la libération de l'onction de Dieu dans nos vies a un prix. Elle implique sacrifices, humilité, fidélité, persévérance et un esprit d'endurance pour être un vainqueur. Plu on est sous pression, plus l'onction coule de nous, elle n'a pas peur de l'adversité ou des défis.


    1. L'HUILE D'OLIVE :


Après que ces éléments de qualité soient mélangés selon l'art du parfumeur, d'une manière professionnelle, le mélange est versé dans un HIN (3,83l) d'huile d'olive.


L'Huile d'olive est l'ingrédient qui lie tous les éléments ensemble. Elle libère le facteur d'unité. Jusqu'à ce que l'huile d'olive soit introduite, la préparation de l'huile sainte d'onction était incomplète. Son introduction a apporté homogénéité et harmonie. L'onction unit et rassemble « le devin » et démolit « le mal ».


PREPARATION D'HUILE D'OLIVE


En Israël, la préparation d'huile d'olive se faisait à Géthsémané (Gatshmanim, le pressoir d'huile). Cette préparation implique trois étapes :


    1. Concasser (Exode 29 : 40) : passer au pressoir pour presser. L'huile d'olive était obtenue après avoir le fruit d'olive dans un pressoir d'huile appelé « Géthsémané ». l'huile pressé devait attendre un instant afin d'y enlever toute impureté avant de la stocker dans un vase pour son utilisation. De même, ce n'est que quand nos vies sont pressés par Dieu (essorées) que son Géthsémané pour la presse au moyen de la souffrance... aussi devons-nous être pressé afin de tuer la chair, pour que l'homme intérieur se soumettre totalement à Dieu.


    1. Etre parfumé (Exode 30 : 25) : Les éléments sélectionnés dans la préparation de l'huile d'olive étaient de meilleure qualité, avaient une bonne odeur, une bonne senteur. Ils étaient purs. Aussi, l'onction exige une vie de pureté pour l'avoir. la combinaison des éléments était parfumée et libérait une plaisante senteur au Seigneur, Dieu est un Dieu des odeurs, bonne senteur.


    1. Etre mélangé (Exode 30 : 25) : les éléments sélectionnés dans la préparation de l'huile d'olive étaient proprement mesurés en différentes proportions. Ce mélange ne devait pas être fait par des amateurs, mais selon l'art du parfumeur. Quand Dieu traite avec nous, notre vie pressée produit quelques éléments de qualité pour bénir le corps du christ. Combien sommes-nous capables d'un bon mélange de ces éléments dans notre vie ? cela déterminera notre auteur de nous.


  1. LE MANTEAU


Une autre représentation symbolique importante est le manteau. Il signifie la puissance, l'onction et le ministère du Saint-Esprit sur la vie de la personne qui le porte. Le Manteau est suffisant pour couvrir et protéger la personne qui l'utilise ; (1Rois 19 : 16 ; 2Rois 2 : 8-14).


Un officier de police en uniforme commande ou incarne l'autorité de l'état. 

C'est un signe de l'autorité de l'état. Quelque soit son age sa couleur ou son sexe, 

il es automatiquement obéi aussi longtemps que son uniforme symbolise l'autorité de l'état.


De même, le manteau représente l'autorité spirituelle de Dieu sur son serviteur pour fonctionner (opérer) dans quelque service auquel il a été mandaté. L'onction ne dépend pas de robes brillantes que nous pouvons porter, mais de notre manteau spirituel. (Ephésiens 4 : 22-24, Romains 13 : 14). L'habit a 3 rôles principaux : 1. couvrir la nudité ; 2. Définir (médecin, soldat...) 3. Parure ;(distinguer, honorer...)


  1. LA TENUE DU SOUVERAIN SACRIFICATEUR


C'est une désignation divine avec toutes les précisions et mesures spécifiques ; ceci a plusieurs significations spirituelles :


    1. La Couronne d'or : elle était portée par le souverain sacrificateur sur son front avec une inscription sur elle : « Sainteté à l'Eternel ». ceci rappelait au souverain sacrificateur qu'une vie de sainteté lui est demandée (exigée) pour opérer efficacement dans le service auquel il est établi (appelé). Et le souverain sacrificateur ne devait ne devait pas enlever cette inscription de son front. Ceci était un rappel perpétuel. (lev. 21 : 10).

    2. La Robe : la robe du sacrificateur était de lin éclatant (sans tâche), symbolisant la pureté de la vie de celui qui en porte. Nos vies sont sensées être éclatantes, transparentes et sans faute, comme ces robes éclatantes. (Esaïe 60 : 10).


  1. L'ENCENS


Brûler l'encens était divinement ordonné par le Seigneur (Exode 30 : 1). Ça ne pouvait se fait que par les prêtres (sacrificateurs). Personne en dehors du sacerdoce n'avait le droit d'offrir, de brûler l'encens au Seigneur (2Chronique 26 : 16-19). Le sacerdoce avait cet appel et cet e onction de brûler, l'encens devant le Seigneur. Ils étaient consacrés pour cela. Quiconque le tentait en dehors du sacerdoce était puni par Dieu et déshonoré. Toutefois en Christ, nous sommes un sacerdoce royal et autoriser à brûler l'encens devant le Seigneur tous les jours. (Ex. 30 : 6-9 ; Pierre 2 : 9). Il va avec l'adoration, s'élever spirituellement.

L'encens était le symbole d'une prière ointe qui parvient au Seigneur. De même que l'encens était offert quotidiennement, ainsi nos prières doivent l'être. (Psaume 141 : 2 ; Apocalypse 5 : 8 ; 3-4 ; Luc 1 : 8-10). A perpétuité (toujours).


Ce qu'il faut savoir sur l'onction


      1. l'onction est tangible :


Elle a l'effet de l'huile dans le moteur pour bon fonctionnement (Apocalypse 19 : 10, 22 : 8 ; 1 : 17 ; Actes 9 : 3-4). L'onction a plusieurs effets sur les gens : certains dorment sous l'onction, les autres sentent comme de l'électricité dans leur corps, de la chaleur, de l'amour...

Quelques uns rient, pleurent, crient, chantent, tremblent sautent ou tombent... parfois, on sent un froid terrible. On peut donc discerner plusieurs manifestations liées à l'onction.


      1. L'onction est transférable :


Elle peut être emmagasinée dans des objets comme dans les êtres humains. (Mouchoirs, linges, Actes 19 : 11-12). L'onction peut se transférer même dans les ossements (2Rois 13 : 21) et dans les habits (Marc 5 : 25). Elle utilise tout.

Elle peut être transférée au travers l'imposition des mains ou des habits. Cas de Moïse et Josué (Deutéronome 34 : 9) ; de Paul et Timothée (2Timothée 1 : 6) ; d'Elie et Elysée (2R. 2 : 13-14) ; de Pierre (Actes 5 : 14-15). Nous avons également des cas où on utilise les mouchoirs de Paul (Actes 19 : 11, 12). Notre contact avec Dieu nous amène une touche d'onction divine. Sans ce contact, il n'y a pas de transfert. Le transfert est dans le contact. (Psaumes 23 : 5). Nous avons toujours besoin d'une fraîche onction.


L'onction est Mesurable :


L'onction est une mesure tangible de l'Esprit de Dieu transférée sur ceux qu'il est choisi. Dans l'Ancien Testament, l'onction était sur mesure sur les hommes. Elisée avait reçu la double portion de l'onction d'Elie (2Rois 2 : 13). Et Elisée a accompli le double du nombre des miracles d'Elie. Moise aussi avait une grande onction (Nombre 11 : 16-17). Mais sur Jésus-Christ, l'onction était sans mesure et en lui habitait pleinement l'onction de Dieu. 

(Jean 1 : 32-34, Jean 3 : 34 et colossiens 2 :9).


Christ vient du mot Christos, l'oint, celui qui est oint. (Luc 2 : 10-11). Et le but de l'onction, est de détruire les œuvres du diable (1Jean 3 : 8). L'onction n'est pas statique, elle croît. Il y a croissance dans l'onction (Luc 2 : 40, 52). Plus on grandit dans les choses de Dieu, plus on s'affermit. On atteint une mesure supérieure (Rom 12 : 3). Christ a toute la plénitude de l'Esprit et chacun de nous de nous a une mesure de l'esprit. Donc, sans l'onction = 0


LES CINQ TYPES D'ONCTION DANS L'ANCEINE TESTEMENT


(1°) Mashach (Maw-Shakh') Esaïe 61 : 1-3


Esaïe 45 : 1-3... ainsi parle le Seigneur à son oint (Mashach), Cyrus (incroyant). Cette prophétie fut donnée avant même sa naissance. Le Seigneur, par cette onction, tient votre main et vous conduit. C'est une onction qui vous donne la grâce, la force au combat et la domination. Elle ouvre les portes et accorde la renommée.


Cette onction est donnée pour une mission bien particulière au croyant et même à l'incroyant selon le choix de l'Eternel. Ronaldo, Drogba, Kikembe... bénéficient de cette onction... Elle concerne principalement les êtres humains, pour leur permettre de faire quelque chose ou d'atteindre un objectif sans avoir à trop lutter pour rien. C'est un don qui permet de bien accomplir son devoir. Onction missionnaire pour accomplir la pensée... de Dieu.


Toute personne qu'une mission sur terre à la signature de Mâshach c'est une onction commune, une onction générale. N'importe qui peut en bénéficier : Mike tyson, par exemple... dans Esaïe 45, la bible parie de Maoshak. C'est une onction qui donne accès aux trésors cachés dans les ténèbres.


Le mot Messie vient de Mâshach. Le Saint-Esprit est sur moi... il m'a Mâshach (oint). Jésus-Christ a utilisé le Mâshach pour taire 11 choses.

« Mâshach vient sur moi ! »


(2°) SHEMEN :


(Huiler, briller, souvent parfumer). Ce type d'onction est donné seulement à ceux qui sont en relation avec Dieu. Saul reçut une double onction. Dieu dit à Samuel : prends un vase de Shemen et Mâshach... (1Sameul 10 : 1).


Shemen est l'onction qu'on mettait sur les Rois, les Prophètes et les sacrificateurs. Elle brise le joug et on l'utilise pour aller briser d'autres jougs. A cause du Shemen, les jougs sont brisés (Es. 10 : 27) onction sur les cinq Ministère.


Le Shemen te rend fertile, prospère, riche, fructueux. Il fait glisser et protège. Je suis « Shemené » signifie : je suis libéré. Le Shemen fait de toi intouchablement intouchable. Elle te donne de l'impact, elle te marque partout. Et quand l'ennemi te poursuit, il glisse et tombe.


(3°) BÂAL (Baw-lal')

C'est l'onction qui fait déborder (Ps. 92 : 10-12). J'ai été Shemené avec le Bâlal. Avec cette onction, on ne vieillit pas, mais on rajeunit toujours dans le genre de YONGISHO. Même sur le plan sexuel, le Bâlal a l'effet du « Viagra » il rend frais et florissant (frais même dans la révélation et dans les affaires)... la femme demeure fraîche, l'homme également est frais dans le mariage, toujours attirants l'un et l'autre. Moise, Josué, Caleb qui avaient cette onction n'ont pas perdu leur force ni la vue. On est productif même dans la vieillesse (Sarah) et dans le ministère.


(4°) DÂSHÊN


Enlever le deuil, la cendre. (Ps. 23 : 5) : tu oins d'huile... tu Dawshen ma tête avec du Shemen (huile). Et ma coupe déborde. Il n'y a pas de manque, il y a abondance. Dieu combat la sécheresse et le manque. Quand la brebis était blessée, le berger lui mettait l'huile dans les plaies et les mouches s'enfuyaient. (Belzébul Signifie dieu des mouches). Dâchen chasse les « mouches ».


(5°) SOOK (CÛWK)


C'est l'onction cosmétique, l'onction de la beauté, de la faveur. Elle t'amène à être choisi (Esther). Elle te qualifier la où tu ne l'as pas été, là où tu n'as pas de qualification. Esther, étrangère mais. Elle fut choisie par le roi. Il en est de même pour Ruth, la Moabite, elle rentra dans la lignée du Christ, elle qui n'en avait pas le droit. (Ruth 3 : 3). SOOK accorde la faveur dans la compétition. Elle fait briller la personne et couvre toute déficience. Elle t'amène sous la couverture du roi, l'acceptation et la prise en charge, comme Joseph en Egypte. Elle conduit aux reconnections spirituelles.


Les 3 Dimensions de l'onction


Jean 14, (1°) en moi : Résidence permanente

Le Saint-Esprit : (2°) avec moi : compagnon habituel et perpétuel. Il souffla sur eux.

(3°) sur moi : Contrôle total, direction, force, actions pour le

Service.


Comment activer l'onction ?


1°/ Avoir un désir fort, mourir en soi, la mort de l'ego

2°/ Accomplir toute la juste ; témoigner de l'obéissance totale au Seigneur.

3°/ Etre humble et ouvert au Saint-Esprit et adorer le Seigneur. (Adoration, Assurance, Intercession, Concentration).


LES ONZE (11) SIGNES DE L'ONCTION (1Sam. 10 : 1-...)


  1. Restauration divine (on retrouve l'Amour de Dieu) ;

  2. Attention et attraction Divine ;

  3. progrès Divin ;

  4. Reconnaissance, respect divin (Salut) ;

  5. Provision Divine ;

  6. vous devenez un guerrier offensif (pas de combat défensif) ;

  7. connexion Divine (Rencontre avec de bonnes personnes) ;

  8. Vous n'êtes pas seulement rempli et conduit par l'Esprit, mais le contrôle divin est sur vous, l'Esprit de Dieu vous contrôle ;

  9. Changement divin de Statut (on devient prophète) ; « toi aussi.. ? »

  10. Transformation Divine (on est une autre personne) ;

  11. Possibilité Divine (on est capable de faire tout)


N.B :


L'onction s'acquiert par rapport à la mission. Donc, Dieu ne donne pas n'importe quel type d'onction à n'importe qui. Mais la mission, la disponibilité et le besoin déterminent la réception de l'onction, ainsi que le service auprès d'un oint, Elisé jetait de l'eau sur les mains d'Elie...


La prière, le Jeûne, la sanctification... vous permettent un fonctionnement élargi et solide de votre onction.

On ne peut transférer que la grâce ou l'onction que l'on a soi-même. Un pasteur ne transférera donc jamais l'onction prophétique. C'est pourquoi, Dieu nous fait rencontrer ses envoies selon la grâce à obtenir d'eux.